Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 13:15

walkyrie.jpgDans Je me souviens, on mentionne les Walkyries, les pendants féminins des anges qui, eux, sont masculins (même si l‘on a coutume de dire qu‘ils n‘ont pas de sexe, ce qui est faux). On ne parle pas souvent des Walkyries dans les traditions anciennes, on n’a que très peu de témoignages d’humains en ayant rencontrées, tout simplement parce qu’elles ne se manifestent que très rarement.
Selon certaines traditions, elles sont chargées de recueillir les âmes des guerriers morts sur les champs de bataille pour les emmener au Ciel. Il y a du vrai là dedans, mais leur rôle ne se limite pas à çà.
Les Anges et les Walkyries ont tous et toutes pour père le Dieu El et pour angemère la Déesse Ashera, son épouse. Il y a plusieurs catégories d’êtres angéliques, qui sont inférieurs aux Anges et aux Walkyries. Ces autres êtres angéliques sont la création propre du Dieu El. À lui seul, il a créé des anges animaux, qui ont tous leur pendant mortel sur la terre : des chevaux-anges, des taureaux-anges, des lions-anges etc. (voir : Gilgamesh et Léviathan).
On se souvient qu’à un moment, un groupe d’Anges et de Walkyries étaient descendus sur terre, attirés par les charmes des enfants des hommes, et qu’ils ont partagé leur couche. Il arrivait aussi que le Dieu El se laisse séduire par une jeune fille humaine, il avait, lui aussi, toute une progéniture illégitime de par le monde.
m-u-r-et-g.jpgUn jour, El décida de mettre fin à ce désordre, en provoquant le Déluge. Un tel cataclysme était conçu pour supprimer cette descendance non-désirée, et il envoya Michaël, Uriel, Raphaël et Gabriel, ses plus fidèles et plus intègres généraux, à la poursuite des géniteurs, pour les punir d’avoir usé d’une prérogative qui lui était réservée, à lui seul.
Il réussit à faire périr une bonne partie de ces progénitures, et Michaël, Uriel, Raphaël et Gabriel tuèrent ou emprisonnèrent la plupart des anges qui les avaient engendrées. Seules les Walkyries revinrent indemnes au Ciel, elles étaient toutes, ou presque, enceintes des enfants des hommes qu’elles avaient connus sur terre, et comme cela ne se voyait pas, et que Dieu était si occupé avec son Déluge, que pendant un temps, elles parvinrent à se faire oublier.
Seulement, leur grossesse arrivait à terme, et il leur fallait se cacher et cacherhttp://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQsgbAWoYg7Th0FVTOyRGIp38QrwDOKYdV3BgYAiLHUgaGEFRrB leurs enfants, pour ne pas que Dieu, ses Anges et ses Walkyries fidèles ne les tuent. Certaines se cachèrent sur la terre, d’autres parvinrent à fuir dans l’espace, et trouvèrent refuge sur différents mondes.
Celui que l’on connait comme le prophète Élie était le fils d’une Walkyrie et d’un mortel. Sa mère s’était réfugiée sur Arcturus. Élie grandit à ses côtés jusqu’à l’âge de douze ans, puis un  jour les soldats de Dieu la trouvèrent, elle réussit à faire fuir l’enfant en le précipitant vers la terre, et elle mourut sous l’épée des anges.
En remontant plus loin, on trouve Melchisédech. Sa mère s’était enfuie sur la terre. Affaiblie par son état, elle ne put se défendre quand des bandits de grands chemins l’attaquèrent, la violèrent et la dépouillèrent de tous ses biens, son armure, ses armes et son cheval-angélique.
http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSNIQdVkDFMsR7dDYIZlpE2SqM0x8VeHQwoLc9PBXh5oRVOVsuu1wElle se traina à moitié nue dans la neige sans savoir où elle allait. Un vieux berger la trouva et la recueillit dans sa cabane. Hélas, la pauvre créature ne survécut pas, et elle s’éteignit doucement, malgré les soins prodigués par le brave berger, qui lui passait un linge humide sur les tempes, ne sachant que faire de mieux.
Endeuillé, le berger se mit à réciter des prières, quand soudain, il vit le ventre de la Walkyrie remuer. Il se leva et recula, saisi de crainte. La peau se tendait et s’étirait, comme si quelque chose cherchait à en sortir. D’un seul coup, la chair se déchira dans un ruisseau de sang, et un bébé resplendissant en sortit.
Le berger tomba sous le charme du nouveau-né, qui était d’une beauté surnaturelle. Il le prit dans ses bras et lui dit : « Tu seras désormais mon fils. Je te nomme Melchisédech. » Ce qui signifie : « Roi de Justice », en souvenir d’un souverain qui avait vécu, il y avait de cela bien longtemps.
Le berger ne voulut pas enterrer la Walkyrie, ne sachant si cela était approprié à une créature de son espèce. Il décida de déposer son corps, revêtu d’une robe blanche, sur un Dolmen en forêt.
Le corps resta là longtemps, des siècles, des millénaires. Pendant tout ce http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ2u2cHubzfmc0ezdVDcekosiV3plFyGDa4Iv6N05kGN001jpTAcQtemps, il resta intact, gardant les aspects de la vie, jamais il ne se putréfia ni ne se dessécha, car c’était un corps de gloire, un corps incorruptible, un corps de Walkyrie.
Puis un jour, le corps disparut sans que l’on sache pourquoi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens