Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 17:32

Je vous méprise profondément, misérables humains, mais dans ma grande miséricorde, je vous accorde la grâce de ma présence sur ce blog, je vous autorise à exprimer votre immense et légitime admiration pour moi et laisser vos commentaires élogieux


Sa Gracieuse Majesté Titus


titus.jpg

Sa Gracieuse Majesté Titus (portrait officiel)


________________________________________________________________________

 

Çà c’est Mousse, mon larbin, il n’est pas très futé, mais il sait ouvrir le frigo, et çà, c’est un grand avantage. Il l’ouvre sur mon ordre, et je me sers, et si on se fait prendre, c’est lui qui se fait engueuler.

 

mousse.jpg

 

________________________________________________________________________

 

Sur cette photo, vous pouvez voir mon larbin Mousse dans les bras de mon autre larbin, l'abruti chez qui je vis.

 

larbins-titus.jpg

Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 05:59

Pour mieux vous situer dans l'Univers du Magicien d'Oz :


Oz

carte-du-baum-universe2.jpg

Carte N°1

 

oz-2.jpg

Carte N°2


ev-et-pays-rouleurs2.jpg

Carte N°3

 

nonestique-1.jpg

Carte N°4

 

oogaboo-1.jpg

Carte N°5



Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 17:20

Index

A - C

Désert Empoisonné
Voir : Désert Mortel

Désert Mortel

désert mortel
Aussi appelé Désert Empoisonné. C’est une bande de désert qui entoure complètement le Pays d’Oz, (voir Carte N° 2) l’isolant ainsi des autres pays enchantés du Continent Nonestique (voir Carte N° 1) et du reste du monde. Si on s’aventure à le traverser, on meurt rapidement, non pas de soif, mais d’empoisonnement, ou bien l‘on se retrouve réduit en poussière. Il semble que les effets soient différents selon l‘endroit où on le traverse, et que seul le contact physique avec le sol soit fatal, car si on le traverse à bord d’un bateau des sables comme l’Homme Hirsute ou que l’on utilise un Tapis Magique qui se déroule à l’infini comme celui d’Ozma, on ne risque rien.

Diggs (Oscar Zoroaster Phadrig Isaac Norman Henkel Emmanuel Ambroise)
Véritable nom du Magicien (voir : Magicien (Le))

Dominion du Roi des Gnomes
Le Dominion du Roi des Gnomes, aussi appelé Royaume des Gnomes est situé au sud du Pays d’Ev (voir Carte N° 1). La route qui conduit d’Evna au Royaume des Gnomes est gardée par un géant d’acier qui éloigne les visiteurs indésirables en frappant sans cesse le sol de sa lourde masse (ce géant a été fabriqué, comme Tik-Tok, par Smith & Tinker).

géant

On peut aussi atteindre le Royaume des Gnomes par le Pays de Caoutchouc.
Il n’y a pas de plantes ni d’animaux dans le Royaume des Gnomes, il n’y a que des montagnes et de la roche nue. À l’intérieur des montagnes on trouve des réseaux de cavernes qui s’étendent sur des kilomètres et des kilomètres. Des milliers de Gnomes travaillent aux fourneaux et aux forges pour polir les pierres et forger les métaux précieux.
Quelque part dans le Royaume des Gnomes se trouve le Lac Bouillonnant, un genre de jacuzzi géant naturel, il est très agréable de s'y baigner, d‘ailleurs, Kaliko ne s‘en prive pas. Il y a aussi le Grand Dôme Souterrain, la plus grande caverne du Dominion qui abrite la Forêt de Métal, créée par Ruggedo, à l’époque où il était le Roi des Gnomes, dont les arbres sont faits avec de l’or et de l’argent, afin de garder ces précieux métaux en lieu sûr et hors de portée des mortels.
La salle du trône du Roi des Gnomes est ronde, voûtée et très richement décorée. Au centre, se trouve le trône sculpté dans un seul bloc de roche (ou d‘or massif), incrusté de pierres précieuses.


D’autres pièces toutes aussi grandes et luxueuses sont éclairées par une source de lumière invisible qui diffuse une douce clarté tamisée.
L’armée des Gnomes compte 50000 soldats vêtus d’armures de fer polies et scintillantes incrustées de diamants. Chacune d’elles est pourvue d’une ampoule électrique sur le heaume, les gnomes sont armés de lances, de haches et d’épées en bronze très acérés. Les soldats sont bien entrainés et prêts à se rassembler pour le combat en toutes circonstances (quand ils ne sont pas soldats, les gnomes travaillent comme mineurs pour extraire les métaux et les pierres précieuses). Certains d’entre eux possèdent des javelots enchantés qui reviennent dans les mains de leurs propriétaires après avoir été lancés.
Pendant le règne de Roquat (voir : Ruggedo), le cruel Roi Evo a vendu sa femme, la Reine Ev et ses dix enfants au Roi des Gnomes contre une longue vie. Roquat les avait transformés en objets d’ornement qu’il avait disposés dans son palais. Ozma est arrivée avec un contingent de la Cité d’Émeraude, en traversant le Désert Empoisonné avec le Tapis Magique qui se déroulait à l’infini pour les délivrer, mais Dorothée et sa petite poule Billina s’en étaient déjà chargée, grâce aux œufs de Billina avec lesquels elles avaient pu faire pression sur les gnomes pour libérer la famille royale.
C’est à cette occasion que Dorothée avait pris sa Ceinture Magique à Roquat, et qui était la source principale de ses pouvoirs magiques avant d‘en faire cadeau à Ozma.
Dans son désir de vengeance, le Roi des Gnomes avait creusé un tunnel sous le Désert Empoisonné qui entoure Oz avec l'assistance de dangereux alliés, comme les Phanfasmes (voir Cartes) pour envahir la Cité d’Émeraude. Mais arrivé là, Roquat eut soif, il but par mégarde à la Fontaine de l’Oubli, et il perdit complètement la mémoire, oubliant du même coup son nom et ses projets belliqueux.

Dorothée
Voir : Gale (Dorothée)

Dragon Originel
Les Dragons sont les tout-premiers êtres vivants apparus au début des temps, ce sont donc les plus anciennes et les plus sages créatures de la terre. Le Dragon Originel le plus vieux de tous, il fut sans doute la première créature à exister. Son âge se compte en milliards d’années, il connait pratiquement tout ce qui s’est passé depuis sa naissance, et il est réputé pour sa grande sagesse, bien que des petits jeunots de 3056 ans comme Quox le trouvent gâteux, et comme il le fait remarquer, s’il continue à cracher des flammes, il crache aussi beaucoup de fumée.
Le Dragon Originel a eu beaucoup d‘enfants, certains ont émigré vers d’autres pays, où les hommes, qui ne les comprenaient pas, leur ont fait la guerre. Mais la plupart vivent dans le pays où Tititi-Hoochoo et son peuple se sont établis. Cependant, aucun d’entre eux n’est aussi sage que le Dragon Originel, pour qui les fées ont un grand respect. Comme il fut le premier habitant de ce pays, les habitants portent une tête de dragon comme emblème, pour montrer qu’ils sont le peuple privilégié qui a le droit d’habiter ce pays enchanté, qui égale en beauté le Pays d’Oz, mais le surpasse largement en puissance.

Écouteur aux Grandes Oreilles (L’)

Comme le suggère son nom, ce Gnome pourvu d’immenses oreilles possède une ouïe exceptionnelle ; il peut entendre exactement à 14 976, 555 264 kilomètres à la ronde (à 2 ou 3 mètres près, évidemment).

Électra
Une des Six Messagères de Lumière d‘Erma, la Reine de la Lumière qui vit avec les autres fées au Pays de Tititi-Hoochoo. Les cinq autres fées de lumière d’Erma sont : Lumière du Soleil, Clair de Lune, Lumière des Étoiles, Lumière du Jour et Lumière du Feu.

Em
Voir : Tante Em et Oncle Henry

Épouvantail (L’)

L’Épouvantail a été fabriqué par un fermier Croquignon deux jours avant que Dorothée Gale ne le trouve. Son corps est fait de vieux vêtements bourrés de paille et sa tête est formée d’un sac rembourré ou sont peints des yeux (l‘un plus gros que l‘autre), un nez, une bouche et des oreilles. Il avait appris par les corbeaux qu’il était censé effrayer qu’il n’avait pas de cervelle, et que pour cette raison ils n’avaient rien à craindre de lui. Il décida d’accompagner Dorothée à la Cité d’Émeraude pour demander au Magicien de lui donner une cervelle, car il voulait plus que tout être intelligent. Il l’était déjà, mais il ne le savait pas.
Après maintes péripéties, où la Méchante Sorcière de l’Ouest périt, il s’avéra que le Magicien était un charlatan. Cependant, il remplit la tête de l’Épouvantail avec une bouillie de son mélangée à des aiguilles (pour avoir des idées pointues) en guise de cervelle, ce qui, par autosuggestion, lui donna l’impression d’être plus intelligent.
Avant de quitter le Pays d’Oz en montgolfière, le Magicien désigna l’Épouvantail comme Roi à sa place. Mais il fut bientôt déposé par Jinjur qui se proclama reine à sa place. Jinjur dut bientôt abdiquer elle-même en faveur de l’héritière légitime du trône, la fille du Roi Pastoria disparu, la Princesse Ozma.
Après avoir vécu plusieurs années à la Cité d’Émeraude, l’Épouvantail se retira à la campagne, dans une résidence dessinée par Jack Potiron.

Erma
Résidente du Pays des fées de Tititi-Hoochoo, ce pays est un lieu de villégiature pour les fées, hommes et femmes, qui pourvoient aux besoins de l’humanité. Erma règne sur la lumière, et elle commande un groupe de six fées, que l’on appelle Messagères de Lumière chacune en charge d’une forme de lumière particulière.
Les Six Messagères de Lumière d’Erma sont :
- Clair de Lune
- Électra.
- Lumière des Étoiles
- Lumière du Feu
- Lumière du Jour
- Lumière du Soleil

Eurêka


Eurêka est un chaton que Dorothée Gale a trouvé en Australie ou à San Francisco. Elle l’a appelé ainsi parce que son Oncle Henry lui avait dit qu’Eurêka signifiait « j’ai trouvé ».
Dorothée avait enfermé l’animal dans une cage à oiseaux pendant son voyage en train qui la menait de San Francisco au ranch de son cousin Hugson. En descendant du train, elle emprunta une calèche qui devait la conduire à la ferme, quand se produisit un tremblement de terre et qu’une faille s’ouvrit qui engloutit la calèche et ses passagers.
Ils se retrouvèrent dans un pays enchanté appelé Pays des Mangaboos, c’est là que le chaton se mit à parler, et si au départ il était blanc, sous le sextuple soleil de ce pays il avait pris une couleur rose en principe momentanée. Après de multiples péripéties; ils se retrouvèrent à Oz dans la Cité d’Émeraude.

Lors de son séjour à Oz, Eurêka est passé en jugement sous l'accusation d'avoir dévoré un des Neufs Mini-Porcelets du Magicien. Finalement, le porcelet disparu réapparut sain et sauf, et Eurêka fut innocenté. Écœuré par cette mésaventure, il demanda à Dorothée de le ramener chez lui, dans le Monde Extérieur. Bizarrement, on l'a retrouvé à Oz dans les livres suivants, sans savoir comment il y était revenu, et il avait adopté une couleur rose définitive sans plus d'explication. Peut être les soleils de la Ville de Verre lui ont ils donné cette couleur de manière permanente.
C'est à partir du 7e livre de la série, « La Fille en Patchwork » écrit par L. Frank Baum en 1913 juste avant « Les aventures de Tik-Tok », il sera appelé Eurêka le Chaton Rose.

Ev (Pays d’)
Le Pays d’Ev est un pays enchanté du Continent Nonestique se trouvant de l’autre côté du Désert Mortel au nord-est d’Oz, il est bordé par le Royaume d’Ix à l’ouest et par le Dominion du Roi des Gnomes au sud, et à l’est par le Royaume des Roses et le pays des Rouleurs.
C’est au Pays d’Ev qu’a été construit Tik-Tok par Smith & Tinker pour l’usage du Roi Evo.
La ville d’Evna, où se trouve le palais de la famille royale, est située près de la limite du Désert Mortel. Les membres de la famille royale ont des noms qui commencent par « Ev » comme le Roi Evo, ou Evoldo et Evardo ses prédécesseurs.
Le Pays d’Ev était dirigé par le cruel roi Evo qui a vendu sa femme et ses dix enfants au Roi des Gnomes contre une longue vie. Plus tard, il regretta cette décision et se jeta dans l’Océan Nonestique. Auparavant, il avait enfermé Tik-Tok dans un rocher où le trouva Dorothée Gale.
Roquat transforma les membres de la famille royale en objets de décoration. Ils furent libérés par la Princesse Ozma et son contingent, assistés de Dorothée Gale (Voir Carte N°1 en haut à droite).

Evo (Roi)
Evo est l’ancien roi du Pays d’Ev pour qui Smith & Tinker avaient construit Tik-Tok, et qui vendit sa femme et ses dix enfants au Roi des Gnomes contre une longue vie. Plus tard, il le regretta et se jeta dans l’Océan Nonestique, Auparavant, il avait enfermé Tik-Tok dans un rocher où le trouva Dorothée Gale.

Fée, Fées
Dans les livres de Baum, et bien souvent dans la littérature anglo-saxonne, le mot Fée peut désigner un personnage féminin comme un personnage masculin, ce sont des êtres immortels dotés de pouvoirs magiques. Ainsi, dans « Les aventures de Tik-Tok », Tititi-Hoochoo ou Tubelin, qui sont des hommes, sont qualifiés de Fées, tout comme Erma ou Polychrome qui est une Fée Céleste. Si Tititi-Hoochoo règne sur une des résidences principales des Fées, aux antipodes du Royaume des Gnomes, c’est Lurline qui est la Reine de toutes les Fées.
Dans les versions originales des livres de Baum, quand il est question des pays du Continent Nonestique ou celui de Tititi-Hoochoo qui se trouve aux antipodes, c’est le terme fairy qui est utilisé ; fairy country que je traduis par pays enchanté. Dans certaines histoires, les habitants d’Oz sont qualifiés de fairy people, bien qu’une distinction soit faite entre de véritables fées comme Lurline, Polychrome ou Ozga, bien qu’elle ait cessé d’être une fée quand elle fut chassée de son Royaume des Roses, et les habitants ordinaires du Pays d’Oz qui sont fairy sans être des fées. On peut en induire que, dans les pays du Continent Nonestique, les habitants ont une nature féérique sans pour autant être de véritables fées, c‘est cette nature féérique qui les rend immortels, et qui fait qu‘ils restent vivants même s‘ils sont découpés en morceaux, car on peut toujours les recoller avec de la Colle à Chair.
Ozma semble être considérée comme une véritable Fée. Dans Glinda of Oz, Baum affirme qu’Ozma n‘est autre que la Fée à qui Lurline a laissé la garde du Pays d‘Oz après l‘avoir transformé en pays enchanté.
Les Fées du Pays de Tititi-Hoochoo, comme Tubelin ou Erma et Tititi-Hoochoo lui-même semblent être des Fées d’une autre sorte que Lurline, Ozma ou Polychrome. Ils sont tous des rois et reines Fées qui pourvoient aux besoins de l’humanité, chacun d’eux est en charge d’un domaine particulier, il y a Erma qui règne sur la lumière, Tubelin chargé de surveiller le Grand Tube ou le Roi des Animaux brièvement mentionné et qui héberge Hank lors de son séjour dans le pays. Ils se ressemblent tous ; les cheveux noirs bouclés, les yeux bleus, le visage inexpressif, tous vêtus de robes rouges sans manches descendant jusqu’aux genoux et la tête du Dragon Originel brodée sur la poitrine. Il n’y a que Tititi-Hoochoo, leur dirigeant qui se distingue d’eux avec ses yeux noirs et sa robe blanche. Il n’est pas roi, c’est-à-dire qu’il n’a pas de devoir ni d’engagement envers l’humanité, mais il n‘est pas non plus pourvu de cœur, ce qui le prive de sentiments et d‘émotions. Il a été choisi comme chef pour son sens exceptionnel de la justice, ses sentences sont toujours justes, et les punitions qu’il inflige sont toujours proportionnelles aux fautes commises.

Fée Céleste
Voir : Polychrome

Fées (Pays des)
Voir : Tititi-Hoochoo (Pays de)

Filles de l’Arc en Ciel
Polychrome et ses sœurs sont les Filles de l’Arc en Ciel. Voir : Polychrome

Forêt de Métal
C’est Ruggedo qui a fait construire la Forêt de Métal dans le Grand Dôme Souterrain afin de mettre le plus possible de minerai précieux hors de portée des mortels. Dans cette forêt, les arbres ont des troncs en or, des feuilles en argent avec des pierres précieuses comme fruits, et le sol est recouvert de diamants, de rubis, d’émeraudes, d’améthystes et de toutes sortes de joyaux. Seul Ruggedo connait l’emplacement de la Forêt de Métal, même si tous les gnomes du Dominion ont participé à son élaboration. Toutes les semaines, il change les emplacements de trois entrées par des moyens magiques que lui seul connait.
À la lisière de cette forêt, se trouve un bois d’arbres naturels appelés Arbres-Restaurants qui produisent des Noix Repas-Complet qui ont permis au Frère de l’Homme Hirsute de survivre le temps de sa détention. (Voir aussi : Grand Dôme)

Frère d’Hirsute (Le)
Voir : Frère de l’Homme Hirsute (Le)

Frère de l’Homme Hirsute (Le)
hirsutebrother.png







 

 

 

 

 

 

Il s’agit du Frère de l’Homme Hirsute, comme son nom l‘indique, c'est la seule dénomination qu'on lui connait. L'Homme Hirsute et lui ne se connaissent pas beaucoup, car Hirsute a quitté très tôt le domicile familial. Le frère de l’Homme Hirsute, qui n’est jamais nommé autrement, travaillait comme mineur dans une mine du Colorado quand il fut capturé par Ruggedo qui le retint prisonnier quelques temps dans le Dominion du Roi des Gnomes. Comme il était impossible de le faire travailler, Ruggedo ayant déjà du mal à occuper ses milliers de gnomes, lui jeta un sortilège de laideur qui le rendit terriblement affreux, d‘où le surnom que lui avaient donné les gnomes : l‘Affreux. Mais le Roi des Gnomes dut l’exiler dans sa Forêt de Métal, car à chaque fois qu’il l’exhibait pour l’humilier, les gnomes se mettaient à piquer des crises de fou-rire qui les empêchaient de travailler.
Il vécut plusieurs mois dans le Grand Dôme, où Ruggedo avait construit sa Forêt de Métal, mais où se trouvait aussi un bois dont les Arbres Restaurant donnaient des Noix Repas-Complet. Le Frère de l’Homme Hirsute s’était construit une cabane parmi ces Arbres Restaurants jusqu’à ce que son frère vienne le délivrer avec Betsy Bobbin et Tik-Tok. Seulement, il était obligé de dissimuler son visage avec un mouchoir tellement sa laideur était insoutenable. Heureusement, il retrouva son apparence originelle, même s’il n’était pas aussi beau qu’il le croyait, grâce à un baiser de Polychrome qui rompit le sortilège.

Fromage (Jo)
Citoyen d’Oogaboo (voir Carte N°5) qui cultive des fromages dans son verger, d’où son nom. Un des 16 officiers, de l’Armée d’Anne Soforth. Il est un des 4 colonels, les 3 autres sont Jo Prune, Jo Œuf et Jo Fromage.

 

G - I

Index

Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 18:24

Index

 

 

Affreux (L’)
Voir : Frère de l’Homme Hirsute

Aimant à Amour (L’)

Love magnet

L’Aimant à Amour est un talisman métallique en forme de fer à cheval qui a comme particularité de faire aimer son détenteur par tous ceux à qui il le montre. Ça marche sur tous les êtres vivants qui ont un cœur, mais ça ne marche pas sur les Roses du Royaume des Roses qui en sont dépourvues.
L’Aimant a d’abord été en possession de l‘Homme Hirsute, qui prétendait le tenir d’un Eskimo rencontré dans les Îles Sandwich. L’Eskimo lui aurait donné car il en avait assez d’être aimé et se serait fait dévorer par un grizzly dans l’heure suivante.
En fin de compte, l’Homme Hirsute avait menti ; il avait volé cet Aimant à une jeune fille de Butterfield, car elle était tellement aimée que tous les hommes se battaient pour elle. En fin de compte, quand elle fut dépossédée de l’objet, il ne restait plus qu’un seul homme qui l’aimait, elle se maria avec lui et ils vécurent heureux.
Hirsute fit don de l’Aimant à Amour à Ozma qui le fit accrocher au-dessus de l’entrée de la Cité d’Émeraude, afin que tout le monde profite de ses bienfaits. Mais Ozma l’a redonné à l’Homme Hirsute quand il est parti en quête de son frère.

Anne
Voir : Soforth (Anne)

Arbre à Petit-Déjeuner
Arbre poussant dans le Grand Dôme Souterrain du Dominion du Roi des Gnomes, qui abrite aussi la Forêt de Métal. Les Arbres à Petit-Déjeuner fournissent des noix qui ressemblent à des noix de coco, que l’on dévisse en plusieurs parties, et qui contiennent du café ou du chocolat chaud, des tartines beurrées, des céréales etc. tout ce qu’il faut pour prendre un bon petit-déjeuner au matin. Dans la journée, on cueille des Noix Repas Complet sur les Arbres Restaurants pour prendre son déjeuner et son diner.

Arbre à Balles
Cet arbre pousse à Oogaboo, dans le cottage de Jo Bouquin, il fournit des balles servant à charger les fusils qui poussent sur l’Arbre à Fusils voisin.

Arbre à Fusils


Cet arbre pousse à Oogaboo, dans le cottage de Jo Bouquin, il fournit des fusils qui se chargent avec des balles cueillies sur l’Arbre à Balles voisin.

Arbre à Livres
Espèce d’arbre très particulière que cultive Jo Bouquin dans son verger à Oogaboo. Les Arbres à Livres donnent un vaste choix de romans, de recueils de nouvelles, d’essais ou de poésie. Avant d’arriver à maturité, les livres sont entourés d’une cosse verte, qui, en murissant, vire au rouge-vif. Les livres sont alors cueillis, débarrassés de leurs cosses et prêts à être lus.
S’ils sont cueillis trop tôt, les histoires qu’on y lit sont confuses, manquent d’intérêt et l’orthographe en est déplorable. Mais si on les laisse murir à point, les histoires deviennent intéressantes et la syntaxe et l’orthographe en sont impeccables.
Seulement, une fois cueillis, il faut se dépêcher de les lire avant qu’ils ne se gâtent, comme tous les fruits. Il ne faut pas ignorer que, dès que les livres sont lus, les mots disparaissent et les pages se fanent et tombent, c’est le principal défaut des livres qui poussent sur les arbres.

Arbres Restaurants
Ce sont des arbres qui poussent à la lisière de la Forêt de Métal du Grand Dôme Souterrain du Dominion du Roi des Gnomes, ils fournissent des Noix Repas Complet et des Noix Petit Déjeuner qui ont permis au Frère de l’Homme Hirsute de survivre durant ses années de détention.

Armée d’Anne Soforth
L’Armée d’Oogaboo, recrutée par la Reine Anne Soforth pour conquérir le monde, comprend 16 officiers et un seul soldat de 2e classe.
Il y a :
- 4 généraux : Jo Pomme, Jo Tartelette, Jo Cône, Jo Pendule,
- 4 colonels : Jo Prune, Jo Œuf, Jo Banjo et Jo Fromage
- 4 majors : Jo Clou, Jo Biscuit, Jo Jambon et Jo Chaussette
- 4 capitaines : Jo Sandwich, Jo Cadenas, Jo Sorbet et Jo Bouton
- 1 soldat de 2e classe : Jo Bouquin

Armée d’Oogaboo
Voir : Armée d’Anne Soforth

Armée Révolutionnaire
Voir : Jinjur

Banjo (Jo)
Citoyen d’Oogaboo qui cultive des banjos dans son verger, d’où son nom. Un des 16 officiers, de l’Armée d’Anne Soforth. Il est un des 4 colonels, les 3 autres sont Jo Prune, Jo Œufs et Jo Fromage.

Bestiole H.A & P.E (Mr)
mr bestiole
Mr Bestiole H.A & P.E est un insecte de race indéterminée, il a la taille d’un homme adulte, sa forme est grande et ronde, portée par deux jambes fluettes qui se terminent par des pieds délicats, les orteils tournés vers le haut. Le corps de Mr Bestiole est plutôt plat, d'une couleur brune luisante sur le dos, tandis que le devant est strié de bandes marron clair et blanches, se mêlant au niveau de la taille. Ses bras sont aussi fluets que ses jambes, et sa tête, perchée sur un cou assez long, n’est pas tout à fait différente d'une tête humaine, à part son nez qui se termine en une antenne recourbée, ou senseur. Quant à ses oreilles, dont les pointes se prolongent en antennes de chaque côté de sa tête, elles ressemblent à deux petites queues de cochon. Ses yeux noirs et ronds sont proéminents, mais son visage n’est pas déplaisant.
Comme vêtements, l'insecte porte une veste queue-de-pie bleu marine doublée de soie jaune, avec une fleur à la boutonnière, un gilet blanc cassé enserre étroitement son large torse, des hauts-de-chausses en velours de couleur fauve, sont attachés à ses genoux avec des boucles dorées, et il porte, un chapeau haut-de-forme en velours.
Sur sa carte de visite, il a fait imprimer H.A & P.E, ce qui signifie : Hautement Amplifié et Parfaitement Éduqué, car avant d’atteindre cette taille, Mr Bestiole n’était qu’un insecte minuscule qui s’était caché au creux du mur d’une salle de classe. Il avait écouté le Professeur Indolent, l’instituteur, pendant qu’il donnait ses cours aux enfants. C’est ainsi qu’il devint Parfaitement Éduqué. Un jour, le Professeur Indolent amena un amplificateur en classe, il se saisit de Mr Bestiole qui passait par là et le mit dessous. Mr Bestiole se retrouva Hautement Amplifié sur le mur comme une diapositive, mais l’instituteur oublia d’éteindre l’appareil. Alors Mr Bestiole descendit du mur où il était projeté, et avec sa nouvelle taille, se mit à parcourir le monde. Il vécut des aventures mémorables avec Tip, l’ancienne identité de la Princesse Ozma quand elle était encore un petit garçon, Jack Potiron, l’Épouvantail, le Bûcheron en Fer Blanc, le Chevalet, et le Cerf.
Plus tard, Ozma le nomma Éducateur Public et il devint conseiller privé de la Princesse. En tant que Professeur Bestiole, il dirige le Collège des Arts et de la Perfection Athlétique au sud-ouest de la contrée des Croquignons. Les étudiants de son collège prennent des Pilules École de son invention qui donnent le savoir instantanément rien qu’en les avalant, sans avoir besoin d’étudier.

Betsy
Voir : Bobbin (Betsy)

Bill
Voir : Billina

Billina
Billina
Billina est une Poule Jaune, bavarde et pleine de cran, elle a une voix pointue et criarde. Quand elle pond un œuf, elle est fière et elle le fait savoir par un chant discordant.
Elle vit dans un poulailler qui se trouve dans les jardins royaux du Palais de la Cité d’Émeraude, il est construit de marbre et les perchoirs sont en argent. Billina l’entretient elle-même avec beaucoup de soin, l’intérieur est propre et bien rangé.
Ses enfants, ses petits-enfants et ses arrière-petits-enfants vivent dans une basse-cour non loin, et Billina est reconnue comme Reine et Gouvernante de toutes les volailles du Pays d’Oz.
Billina, qui a été élevée dans une ferme aux États-Unis, s’appelait Bill, quand elle n’était encore qu’un poussin, on ne savait pas encore si ce serait une poule ou un coq.
Dorothée Gale avec son Oncle Henry partirent un jour en voyage pour l’Australie. Bill se trouvait à bord de leur bateau dans une cage à poule avec plusieurs dizaines de ses congénères. Il y eut une tempête et Dorothée fut précipitée par-dessus bord, ainsi que les poules en cages. Dorothée parvint à sauver Bill, mais les autres périrent noyées. Elle monta sur une épave et dériva avec la petite bête vers les côtes du Pays d’Ev, c’est là que Bill s’aperçut qu’elle pouvait parler. Dorothée changea alors son nom en ajoutant « inna » à la fin.
Au Pays d’Ev, Dorothée et Billina furent confrontées aux Rouleurs, des créatures qui ne sont pas vraiment méchantes, mais qui sont très agressives et désagréables, elle fit connaissance de Tik-Tok, qu’elle trouva caché dans un rocher, où le Roi Evo l’avait enfermé avant de se jeter dans l’Océan Nonestique. La Princesse Langwidere les enferma dans une tour, Ozma vint les délivrer, puis ils furent confrontés à Roquat (que l’on connaitrait plus tard sous le nom de Ruggedo) et à son peuple de Gnomes. Mais ils furent rapidement défaits grâce à Billina et ses œufs, qui sont un poison mortel pour les gnomes.
Plus tard, Ozma renvoya Dorothée auprès de son Oncle Henry qui se mourait d’inquiétude, quant à Tik-Tok et Billina, ils s’installèrent définitivement à Oz.
Billina donna naissance à beaucoup de poussins (de père inconnu), et elle appela chacun d’eux Dorothée, en hommage à son amie. Lorsque certains de ses poussins devinrent « d’horribles coqs », elle les renomma Daniel.

Biscuit (Jo)
Citoyen d’Oogaboo qui cultive des biscuits dans son verger, d’où son nom. Un des 16 officiers, de l’Armée d’Anne Soforth. Il est un des 4 majors, les 3 autres sont Jo Clou, Jo Jambon et Jo Chaussette.

Bobbin (Betsy)
betsy
Betsy Bobbin est une petite fille américaine de 10 ou 12 ans originaire d‘Oklahoma. On ignore tout de ses parents et de sa famille, tout ce que l’on sait, c’est qu’elle était à bord d’un bateau qui a fait naufrage, elle était parvenue à monter sur un radeau de fortune avec Hank, un petit âne qui était devenu son meilleur ami au cours du voyage, et elle se retrouva au Royaume des Roses, sur le Continent Nonestique, où elle rencontra l’Homme Hirsute, Ozga, la Princesse des Roses, la Reine Anne d’Oogaboo et son Armée avec ses seize officiers et son seul et unique soldat de deuxième classe Jo Bouquin, et enfin Tik-Tok, l’Homme Mécanique.
À la fin des « aventures de Tik-Tok », Ozma accueille définitivement Betsy Bobbin à Oz. Betsy n’exprime alors aucun regret de sa vie d’antan et n’évoque jamais ses parents ni ses proches, on peut donc supposer qu’elle est orpheline.

Bonne Sorcière du Nord
La Bonne Sorcière du Nord s’appelle Tattypoo, mais on la connait aussi sous le nom de Locasta. Elle avait réussi à chasser Mombi, qui était la Méchante Sorcière du Nord.

Bonne Sorcière du Sud
Voir : Glinda

Bouquin (Jo)
jo bouquin
Citoyen d’Oogaboo qui cultive des livres dans son verger, d’où son nom. Seul et unique Soldat de 2e classe de l’Armée d’Anne Soforth, jusqu’à ce qu’il démissionne, la Reine Anne lui avait ordonné de ligoter Betsy, la Princesse des Roses et Polychrome, mais il avait refusé, trouvant qu’il était indigne pour un soldat de ligoter des jeunes filles sans défense. Il fut remplacé par Tik-Tok. Jo Bouquin, quant à lui, fit plus ample connaissance avec Ozga, la Princesse des Roses, et une idylle naquit entre les deux jeunes gens.

Bouton (Jo)
Citoyen d’Oogaboo qui cultive des boutons dans son verger, d’où son nom. Un des 16 officiers, de l’Armée d’Anne Soforth. Il est un des 4 capitaines, les 3 autres sont Jo Sandwich, Jo Cadenas, et Jo Sorbet.

Bûcheron en Fer Blanc (Le)
bûcheron
Le Bûcheron en Fer Blanc était à l’origine un Croquignon (la contrée bleue à l’ouest), il s’appelait Nick Chopper. Fils de bûcheron, il et était devenu lui-même bûcheron. Après la mort de ses parents, il était tombé amoureux d’une Croquignonne appelée Nimmie Amee, qui était servante chez une vieille femme. Nick avait décidé de l’épouser, mais l’idée ne plaisait guère à la vieille femme, qui ne voulait pas perdre Nimmie. Elle paya la Méchante Sorcière de l’Est avec deux moutons et une vache pour empêcher Nimmie d’épouser Nick.
La Sorcière lança un sort sur la hache de Nick de manière à ce qu’il se coupe les membres les uns après les autres. Il se les fit remplacer à chaque fois par des membres de fer blanc chez un forgeron, jusqu’à n’être plus constitué que de fer blanc. Mais son nouveau corps était dépourvu de cœur, si bien qu’il perdit son amour pour Nimmie Amee.
Plus tard, alors qu’il était en train de couper du bois dans une forêt, il fut surpris par un orage, la pluie fit rouiller ses articulations et il se retrouva immobilisé un an durant, jusqu’à ce que Dorothée Gale et l’Épouvantail le trouvent et débloquent ses articulations en les lubrifiant avec de l’huile.
Le Bûcheron en Fer Blanc décida de les suivre pour rencontrer le Magicien et lui demander de lui donner un cœur. Le Magicien accepta d’honorer sa requête et celles de ses compagnons (un cerveau pour l’Épouvantail, du courage pour le Lion Poltron et faire retourner Dorothée chez elle), à condition qu’ils le débarrassent de la Méchante Sorcière de l’Ouest. Ils y parvinrent après bien des péripéties, mais quand ils retournèrent auprès du Magicien, ils constatèrent qu’il n’était qu’un charlatan.
Cependant, le Magicien parvint à satisfaire leurs demandes, notamment celle de Nick en lui accrochant un petit cœur de velours bourré de sciure dans la poitrine. Nick était convaincu qu’il était enfin pourvu de sensibilité et d’émotion, alors qu’il n’en avait jamais été dépourvu.
Après le départ de Dorothée, les Papillotins, qui avaient subi la tyrannie de la Méchante Sorcière de l’Ouest pendant des années, proclamèrent le Bûcheron Empereur pour le remercier. Il se fit alors construire un château de fer blanc et se fit recouvrir d’une couche de nickel pour ne plus rouiller.
Plus tard, il voulut retrouver Nimmie Amee, ayant un cœur, il était maintenant capable de l’aimer, mais elle s’était mariée à un homme qui était constitué de ses anciens membres recollés ensemble (avec de la Colle à Chair), et il menait désormais sa propre vie.

Burzee (Forêt de)
Située au sud-ouest du Continent Nonestique (en bas à gauche de la carte N°1), la Forêt de Burzee est le lieu de rassemblement des Fées de Lurline qui transformèrent Oz en pays enchanté.

Câbles de caoutchouc magnétique
Dans « les aventures de Tik-Tok », il n’est pas dit grand-chose sur ces câbles, on peut supposer qu’ils sont magiques, et qu’ils augmentent les propriétés naturelles du caoutchouc.

Cadenas (Jo)
Citoyen d’Oogaboo qui cultive des cadenas dans son verger, d’où son nom. Un des 16 officiers, de l’Armée d’Anne Soforth. Il est un des 4 capitaines, les 3 autres sont Jo Sandwich, Jo Sorbet et Jo Bouton.

Caoutchouc (Pays de)
C’est une région à cheval sur le Dominion du Roi des Gnomes et le Pays d’Ev (voir cartes), comme son nom le suggère, tout ce qui s’y trouve est en caoutchouc ; le sol, les pierres, les arbres, tout. Il faut faire attention de ne pas tomber, car on peut rebondir longtemps sans pouvoir s’arrêter. Il y a une rivière qui traverse le Pays de Caoutchouc, l’eau de cette rivière a la particularité d’être sèche, c’est-à-dire que lorsqu’on tombe dedans, on en ressort sec, et elle coule sur la peau et les vêtements comme du mercure.

Casque d’Or



Le Casque d’Or était initialement prévu comme cadeau de fiançailles de la Sorcière Gayelette pour son fiancé Quelala. Le Roi des Singes Ailés avait jeté Quelala dans une rivière pour lui faire une farce. Quelala l’avait bien pris, mais cela avait rendu Gayelette furieuse, et elle réduisit les Singes Ailés en esclavage. Elle opéra un charme magique sur le Casque d’Or permettant de contrôler les Singes Ailés à quiconque le portait et récitait la formule appropriée, mais son possesseur ne pouvait s’en servir que trois fois.
Chaque fois que l’on voulait appeler les Singes, il fallait exécuter le rituel suivant :
D’abord se tenir sur le pied gauche en disant : Ep-pe, Pep-pe, Kak-ke.
Puis sur le pied droit et dire Hil-lo, hol-lo, hel-lo.
Et enfin se tenir sur les deux pieds et s’écrier : Ziz-zy, zuz-zy, zik !
Quelala n’utilisa le Casque qu’une seule fois pour ordonner aux Singes Ailés de s’éloigner le plus possible de Gayelette. Mais le Casque d’Or tomba bientôt entre les mains de la Méchante Sorcière de l’Ouest qui l’utilisa pour conquérir la contrée des Papillotins et vaincre le Magicien. Plus tard elle s’en servit pour capturer Dorothée et ses compagnons. Puis, quand Dorothée l’eut vaincue en lui lançant un seau d’eau à la tête, ce qui la fit fondre, la petite fille ramena le casque à Glinda, qui invoqua une dernière fois les Singes Ailés, et le donna à leur roi, les libérant à jamais de l’esclavage.

Caverne Visqueuse
Il n’y a pas beaucoup de précision sur cette caverne dans « les aventures de Tik-Tok », mais son nom seul suffit pour comprendre de quel genre de caverne il s’agit, c’est là que Ruggedo avait ordonné à Kaliko d’enfermer Betsy et son âne Hank, au lieu de cela, le Chambellan Royal qui n’était pas méchant comme son maitre, mit la petite fille et l’animal à l’abri dans sa chambre jusqu’à ce que les choses s’arrangent.

Cerf (Le)

gump

Le Cerf est une création collective improvisée de Tip (l’ancienne identité d’Ozma quand elle était encore un petit garçon), le Chevalet, Jack Potiron, l’Épouvantail, le Bûcheron en Fer Blanc et Mr Bestiole, alors qu’ils étaient cernés par l’Armée Révolutionnaire du Général Jinjur. Ils s’étaient réfugiés sur le toit du Palais Royal de la Cité d’Émeraude et avaient assemblé des objets hétéroclites qu’ils avaient trouvés chacun de leur côté : deux sofas qu’ils attachèrent ensemble avec de la corde qui forma le corps, des feuilles de palmiers fournirent les ailes et un balai lui servit de queue. Enfin, une tête naturalisée de cerf fut accrochée devant, et c’est cette tête qui contenait la personnalité de l’étrange créature que Tip amena à la vie grâce à la Poudre de Vie. Le Cerf pouvait voler, mais il pouvait aussi penser et converser car c’est à cet endroit que Tip mit le plus de Poudre ainsi que sur les ailes, mais il n’en avait pas assez pour en mettre sur ses pattes, de ce fait, il ne pouvait marcher.
Le Cerf se souvenait qu’il courait dans les bois quand un chasseur l’avait abattu, et il regrettait son ancienne vie. Quand leurs péripéties prirent fin, il demanda à être démonté. Ses pièces furent rangées dans un placard et on accrocha la tête naturalisée de cerf à un mur du Palais Royal de la Cité d’Émeraude. Celle-ci reprit l’expression figée qu’elle avait avant d’être ramenée à la vie, mais il lui arrive de parler soudainement quand quelqu’un passe par là, ce qui provoque d’énormes émotions…

Chaton Rose (Le)
Voir : Eurêka

Chaussette (Jo)
Citoyen d’Oogaboo qui cultive des chaussettes dans son verger, d’où son nom. Un des 16 officiers, de l’Armée d’Anne Soforth. Il est un des 4 majors, les 3 autres sont Jo Clou, Jo Biscuit et Jo Jambon.

Cheeriobed

cheeriobed
Roi de la contrée des Croquignons à l’ouest du pays où la couleur dominante est le bleu. Cheeriobed est marié à la Reine Orin.

Chevalet (Le)
sawhorse
À l’origine, il s’agissait d’un chevalet de bûcheron destiné à y poser des bûches pour les scier. C’est Tip (qui n’était pas encore devenu la Princesse Ozma et était toujours un petit garçon) qui lui a donné vie avec la Poudre de Vie qu’il avait volé à la méchante Mombi. Avec Jack Potiron, le Chevalet est un des amis privilégiés d’Ozma, qui a partagé des moments forts de sa vie avec eux. Le Chevalet lui sert de monture quand elle veut se promener, elle l’a installé dans une étable avec le Lion Poltron, le Tigre Affamé et Hank, l’âne de Betsy Bobbin. Un box tapissé d’or a spécialement été aménagé pour lui.

Chopper (Nick)
Voir : Bûcheron en Fer Blanc (Le)



Chroniques de Glinda (Livre des)

buchanan-glindaofoz-100.jpg

 

 

 

 

 

Il s’agit d’un livre magique où s’inscrit instantanément chaque évènement se déroulant n’importe où dans le monde au moment où il a lieu. Dans « Les aventures de Tik-Tok », il est précisé : Du plus petit incident à l’évènement le plus capital, tout était mentionné dans ce livre ; si un enfant colérique tapait du pied, Glinda pouvait le savoir aussitôt, si une cité entière brûlait, c’était immédiatement noté dans l’ouvrage.
Tititi-Hoochoo semble disposer du même genre d’ouvrage, mentionné au chapitre 12 des « Aventures de Tik-Tok », qu’il appelle Chroniques des Fées.



Cité d’Émeraude (La)

La Cité d’Émeraude est la capitale du Pays d’Oz, elle est située au centre, à la jonction des quatre contrées qui le composent, et au bout de la Route de Briques Jaunes qui traverse la contrée des Croquignons à l‘ouest. Il s’agit d’une ville imposante et majestueuse qui n’a son égal dans aucun pays enchanté. Elle est entourée d’une épaisse muraille de marbre poli incrusté d’émeraudes, il y a quatre portes, faisant face à chacune des contrées du Pays d’Oz, chaque porte est entourée de deux hautes tours parées de bannières aux couleurs chatoyantes, et fermée par des barres en or. Il y a d’autres tours le long de la muraille, qui est assez large pour permettre à quatre personnes d’y marcher de front.
Les bâtiments sont en marbre plaqué d’or et incrustés d’émeraudes. Il y a des centaines de tours, de dômes et minarets décorés de drapeaux bariolés, les rues sont pavées de marbre incrusté de diamants, et au centre se trouve le Palais Royal.
Avant que Dorothée Gale ne s’y installe définitivement avec son Oncle Henry et sa Tante Em, la Cité d’Émeraude comprenait neuf mille six cent cinquante-quatre bâtiments et cinquante-sept mille trois cent dix-huit habitants.
Les gens sont habillés de vêtements en soie, en satin et en velours, ils sont tous heureux, car le temps de travail est très réduit, juste assez pour maintenir la cité en bon ordre de marche, et ils ont beaucoup de temps libre pour les loisirs.
Dans « Le Magicien d’Oz » et le second opus ; « Le Merveilleux Pays d’Oz », il est dit à plusieurs reprises que la Cité d’Émeraude a été construite par le Magicien, pourtant, à un moment, l’Épouvantail explique que le Magicien a usurpé le trône de Pastoria, l’ancien roi de la Cité. Mais il est confirmé ailleurs que c’est bien le Magicien qui a construit la cité, et que le roi Pastoria a été renversé par le quarteron de Méchantes Sorcières, dont faisait partie Mombi, bien avant son arrivée.
Du temps du Magicien, les visiteurs étaient obligés de porter des lunettes teintées de vert que leur posait le Gardien des Portes à leur arrivée, officiellement pour leur protéger les yeux de la splendeur de la Cité. On ne pouvait pas les retirer car elles étaient fermées derrière la tête avec un cadenas, dont seul le Gardien des Portes avait la clé. Il s’agissait en fait d’un des nombreux stratagèmes du Magicien pour tromper ses sujets, et leur faire croire qu’il avait réellement des pouvoirs.
Après le coup d’état de Jinjur, l’obligation de porter ces lunettes fut définitivement abolie.

Citoyen (Le)
Voir : Tititi-Hoochoo

Clair de Lune
Une des six Messagères de Lumière d‘Erma, la Reine de la Lumière qui vit avec les autres fées au Pays de Tititi-Hoochoo. Les cinq autres fées de lumière d’Erma sont : Lumière du Soleil, Lumière des Étoiles, Lumière du Jour, Lumière du Feu et Électra.

Clou (Jo)
Citoyen d’Oogaboo qui cultive des clous dans son verger, d’où son nom. Un des 16 officiers, de l’Armée d’Anne Soforth. Il est un des 4 majors, les 3 autres sont Jo Biscuit, Jo Jambon et Jo Chaussette.

Cône (Jo)
Citoyen d’Oogaboo qui cultive des cônes de glace dans son verger, d’où son nom. Un des 16 officiers, de l’Armée d’Anne Soforth. Il est un des 4 généraux, les 3 autres sont Jo Pomme, Jo Tartelette, et Jo Pendule.

Croquignons
La contrée des Croquignons est située à l’ouest du Pays d’Oz, la couleur dominante y est le bleu (voir carte N°2). C’est là que se trouve la Route de Briques Jaunes menant à la Cité d’Émeraude, empruntée par Dorothée Gale dans « Le Magicien d’Oz ». Les Croquignons vivaient sous la coupe de la Méchante Sorcière de l’Ouest avant l’arrivée de Dorothée, qui l’écrasa par inadvertance avec sa maison en atterrissant à Oz. Depuis, ils sont dirigés par leurs souverains légitimes : le Roi Cheeriobed et la Reine Orin.

 

D - F

 

Index

Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 18:22
Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 08:14

ch2-1


Chapitre 2 - La ville de verre


Quand Dorothée recouvra ses esprits, ils tombaient toujours mais plus aussi vite. Le toit de la calèche les ralentissait comme un parachute ou un parapluie, et ils descendaient en flottant doucement, ce n’était pas désagréable. Le pire, c’était l’appréhension d’atteindre le fond de cette grande fissure, et la peur naturelle d’une mort soudaine sur le point de les saisir à n’importe quel moment. Des bruits de craquements résonnaient au dessus leurs têtes alors que la terre se refermait, de la terre et des pierres tombaient tout autour d’eux. Ils ne pouvaient les voir, mais ils les entendaient rebondir sur le toit de la calèche, et Jim poussa un cri presque humain quand des cailloux touchèrent son corps osseux. Le pauvre animal n’en souffrit pas vraiment, car tout tombait en même temps, et même si les pierres tombaient plus vite que le cheval et la calèche, ralentis par la pression de l’air, la bête avait plus de peur que de mal.
Combien de temps dura cette situation ? Dorothée n’aurait su dire, tant elle était désorientée. Peu à peu, une faible lueur lui permit de distinguer la silhouette du cheval dans l’obscurité, sa tête relevée, ses oreilles dressées et ses longues pattes qui s’agitaient en dégringolant dans le vide. À côté d’elle, elle put aussi apercevoir le garçon, qui était resté aussi calme et silencieux qu’elle-même.
Dorothée soupira et se mit à respirer avec plus de facilité. Elle commençait à comprendre que la mort n’était pas au rendez-vous, mais que c’était une nouvelle aventure qui commençait, aussi extraordinaire et pleine d’imprévus que celles qu’elle avait vécues auparavant.

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/i024.jpg


Ces pensées lui rendirent courage, et la fillette se pencha au dessus de la rambarde de la calèche pour voir d’où venait cette étrange lumière. Loin au dessous, elle aperçut six boules lumineuses suspendues dans l’air. La plus grosse était au centre, sa couleur blanche rappelait le soleil. Tout autour d’elle les cinq autres boules lumineuses plus petites étaient disposées comme les cinq pointes d’une étoile ; il y en avait une rose, une violette, une jaune, une bleue et une orange. Ce magnifique assemblage de soleils colorés irradiait dans toutes les directions, et alors que Dorothée et Zeb descendaient doucement vers les lumières, leurs rayons prenaient les teintes d’un arc-en-ciel à mesure que la clarté augmentait jusqu‘à illuminer tout l‘espace.
Dorothée était trop abasourdie pour parler, mais elle observa avec curiosité les grandes oreilles de Jim ; l’une d’elles était devenue violette tandis que l’autre avait viré au rose, sa queue était devenue jaune et son corps était zébré de bandes bleues et oranges. Elle se tourna vers Zeb, dont le visage était devenu bleu et les cheveux roses, et elle eut un petit rire nerveux.
« C’est marrant, non ? » dit elle.
Le garçon, terrorisé, regardait Dorothée avec les yeux écarquillés ; elle avait une grande trainée verte en travers de la figure, là où les lumières bleue et jaune se rencontraient, et son apparence augmentait sa frayeur.
« Je… je ne vois p…p…pas ce qu’il y a de marrant là… là de…dedans ! » balbutia-t-il.
À ce moment là, la calèche bascula sur le côté, ainsi que le corps du cheval. Mais ils tombaient toujours, , le garçon et la fille parvinrent à rester sur le siège. Puis ils se retrouvèrent la tête en bas et se mirent à tournoyer jusqu’à ce que la calèche se retrouve à l‘endroit. Pendant ce temps, Jim avait lutté frénétiquement, frappant l’air de ses sabots, mais en se retrouvant dans le bon sens, il dit d’un ton de soulagement :
« Ouf, çà va mieux ! »
Dorothée et Zeb se regardèrent avec stupéfaction.
« Votre cheval sait parler ? » demanda-t-elle.
« Pas jusqu’à maintenant. » répondit le garçon.
« C’est la première fois que je parle, » leur cria le cheval qui avait entendu leur conversation, « je ne sais pas pourquoi, mais maintenant je sais parler. Vous m’avez mis dans un beau pétrin ! »
« Nous sommes tous dans le même pétrin, » répondit gaiement Dorothée, « mais ce n’est pas grave, il va bientôt se passer quelque chose. »
« Çà, c’est sûr, marmonna le cheval, et nous allons le regretter. »
Zeb eut un frisson. Tout cela était terriblement irréel, il n’y comprenait rien, çà lui donnait de bonnes raisons d’avoir peur.
Ils s’approchèrent rapidement des soleils colorés flamboyants, et ils passèrent tout près. La lumière était si vive que cela les éblouit et ils se couvrirent les yeux de leurs mains pour ne pas être aveuglés. Cependant, les soleils colorés ne produisaient aucune chaleur, et une fois qu’ils se retrouvèrent en dessous, le haut de la calèche masqua une grande partie de leurs rayons, ainsi, le garçon et la fille purent rouvrir les yeux.
« Nous finirons bien par arriver en bas, remarqua Zeb en soupirant, on ne peut pas tomber indéfiniment. »
« Bien sûr que non, dit Dorothée, nous sommes quelque part sous la terre, et nous risquons d’arriver au fond d’ici peu. C’est quand même un grand trou ! »
« Affreusement grand ! » répondit le garçon.
« Nous arrivons quelque part. » annonça le cheval.
À ces mots, ils se penchèrent par-dessus la rambarde de la calèche. En effet, il y avait quelque chose en dessous d’eux, et pas très loin, en plus. Mais ils flottaient très, très lentement, si lentement qu’on ne pouvait même plus appeler çà une chute - les enfants eurent le temps de se ressaisir et de regarder où ils étaient.
Ils virent un paysage de montagnes, de plaines, de lacs et de rivières, très semblables à ceux de la surface de la terre, mais l’ensemble était richement coloré par les lumières bigarrées des six soleils. Çà et là il y avait des groupes de maisons qui semblaient faites de verre, tellement elles scintillaient.
« Je suis sûre que nous ne courons aucun danger, dit Dorothée d’un ton grave. Nous tombons tellement lentement que nous ne pouvons nous écraser en atterrissant, et ce pays où nous arrivons à l’air joli. »
« Oui, mais nous ne retournerons jamais chez nous ! » sanglota Zeb.
« Je n’en suis pas si sûre, répondit la fillette. Mais ce n’est pas la peine de s’inquiéter, Zeb, on ne peut rien faire pour l’instant, et j’étais toujours dit que çà ne servait à rien de se faire du mauvais sang. »
Le garçon se tut, ne sachant quoi répondre à un discours aussi sensé, et bientôt, ils étaient tous les deux occupés à admirer le paysage qui s’étalait sous leurs pieds. Il semblait qu’ils tombaient au beau milieu d’une grande ville avec de grands bâtiments, des dômes de verre et des tours aux flèches pointues. Ces flèches ressemblaient à des pointes de lances, et s’ils tombaient sur l’une d’elles, ils risquaient d’être gravement blessés.
Jim avait vu ces flèches aussi, et ses oreilles dressées traduisaient sa peur, tandis que Dorothée et Zeb retenaient leur souffle. Mais ils flottèrent doucement jusqu’à un grand toit et finirent pas se poser dessus.
Lorsque Jim sentit enfin quelque chose de ferme sous ses sabots, ses pattes tremblaient tellement qu’il pouvait à peine tenir debout. Zeb sauta aussitôt de la calèche, mais dans sa hâte, il bouscula la cage à oiseaux qui tomba en roulant sur le toit, et le fond se détacha. Aussitôt, un petit chat sortit de la cage renversée, fit quelques pas sur le toit en verre avant de s’asseoir et de bailler en fermant les yeux.
« Tiens, dit Dorothée, voila Eurêka. »
« C’est la première fois que je vois une chat rose. » dit Zeb.
« Eurêka n’est pas rose, il est blanc. C’est cette drôle de lumière qui lui donne cette couleur. »
« Où est mon lait ? » demanda le chaton en se tournant vers Dorothée. « je meurs de faim. »
« Eurêka ! Tu sais parler ? »
« Parler ! Bon sang, c’est vrai, on dirait que je parle, c’est marrant, non ? » dit le chaton.
« Ce n’est pas marrant du tout, répondit gravement Zeb, les animaux ne peuvent pas parler, et pourtant, mon vieux Jim a dit plein de choses depuis notre accident. »
« Je ne vois pas ce qu’il y a de mal à çà » remarqua Jim d’un ton bourru, « au moins, ce n’est pas pire qu’autre chose. Qu’allons nous devenir maintenant ? »
« Je ne sais pas, » répondit le garçon en regardant autour de lui avec curiosité.
Les maisons de la ville étaient toutes faites de verre, si clair et si transparent que l’on pouvait voir à travers les murs aussi facilement qu’à travers une fenêtre. Sous le toit sur lequel elle se tenait, Dorothée pouvait voir des pièces, et elle crut même distinguer de drôles de formes blotties dans les coins.
Dans le toit à côté du leur, il y avait un grand trou avec des éclats de verre dispersés dans toutes les directions. Un clocher voisin avec été brisé et les fragments gisaient sur ses côtés. Les autres bâtiments étaient cassés ou fêlés, mais on voyait qu’ils avaient été très beaux avant ces accidents qui les avaient dégradés. Cependant, la lueur des soleils colorées sur la ville de verre lui donnait de très jolies teintes.
Pas un bruit n’avait brisé le silence, à l’exception du son de leurs propres voix. Ils commençaient à se demander s’il y avait des gens qui habitaient cette magnifique ville souterraine.
Soudain, apparut un homme par le trou du toit voisin et quand il en sortit complètement, il fut bien en vue. Il n’était pas très grand, mais il était bien formé, et il avait un beau visage, calme et serein, comme celui d’un portrait. Ses vêtements lui allaient à la perfection, ils étaient d’un vert chatoyant dont les reflets variaient sous les rayons des soleils, mais dont la teinte n’était pas modifiée par leur lumière.
L’homme avait fait quelques pas sur le toit de verre avant de remarquer la présence des étrangers, il s’arrêta alors soudainement. Son visage serein ne montrant  aucune expression, ni de peur ni de surprise. Pourtant, il devait être plutôt étonné et effrayé, car après avoir observé un moment la forme disgracieuse du cheval, il courut rapidement jusqu’au bord du toit sans quitter l’étrange animal des yeux.
« Attention ! » s’écria Dorothée, qui voyait bien que ce bel homme ne regardait pas où il allait, « faites attention, vous allez tomber ! »
Mais il ne prêta pas attention à l’avertissement. Après avoir atteint le rebord du toit, il fit encore un pas, et se mit à marcher dans l’air avec autant d’aisance que sur la terre ferme.
La fillette, estomaquée se précipita au bord du toit, et en se penchant, elle aperçut l’homme qui descendait rapidement à travers l’air jusqu’au sol. Une fois qu’il se retrouva dans la rue, il disparut par une porte dans un des bâtiments de verre.
« C’est fou ! » s’exclama-t-elle.
« Oui, mais c’est marrant » remarqua la petite voix du chaton. Dorothée se retourna, et elle vit son animal en train de marcher dans l’air, à quelques centimètres de la bordure du toit.
« Reviens, Eurêka ! » cria-t-elle avec inquiétude, « tu va te tuer. »
« J’ai neuf vies, » dit le chaton, ronronnant doucement tout en faisant un petit tour avant de revenir sur le toit, « mais je ne risque pas d’en perdre une seule dans ce pays, parce que je n’arriverais pas à tomber même si je le voulais. »
« C’est l’air qui te porte ? » demanda la fillette.
« Bien sûr, regardez. » le chaton repartit faire un tour dans l’air et revint sur le toit.
« C’est merveilleux ! » dit Dorothée.
« Et si on laissait Eurêka descendre dans la rue pour demander de l’aide ? » suggéra Zeb, qui était encore plus effaré que Dorothée par ces choses étranges.
« Nous pouvons peut être marcher dans l’air aussi. » répondit la fillette.
Zeb recula en frissonnant.
« Je n’ai pas envie d’essayer. » dit il.
« Jim pourrait essayer. » continua Dorothée en se tournant vers le cheval.
« Et il pourrait dire non ! » répondit Jim. « j’ai dégringolé dans l’air assez longtemps comme çà, je suis trop heureux d’être sur ce toit. »
« Mais nous n’avons pas dégringolé sur ce toit, » dit le fillette, « nous sommes arrivés ici en flottant tout doucement, et je suis presque sûre que nous pourrions flotter jusqu’à la rue sans être blessés. Eurêka marche très bien dans l’air. »
« Eurêka ne pèse qu’une demi-livre, » répondit le cheval avec un accent de mépris dans la voix, « tandis que moi je pèse au moins une demi-tonne. »
« Tu ne pèses pas tant que çà, Jim, » remarqua la fillette qui regardait l’animal en secouant la tête. « Tu es affreusement maigre. »
« C’est parce que je suis vieux, » dit le cheval, en penchant la tête d’un air consterné, « et j’ai eu beaucoup de problèmes dans ma vie, des petits, certes, mais j’ai quand même remorqué un trolley à Chicago, et çà suffit pour faire maigrir n’importe qui. »
« Pourtant, il mange bien, je peux vous l‘assurer. » dit gravement le garçon.
« Vraiment ? Peux tu me rappeler à quelle heure j’ai eu mon déjeuner aujourd’hui ? » grommela Jim, vexé par la réflexion de Zeb.
« Aucun d’entre nous n’a déjeuné, » dit le garçon, « et ce n’est pas de bon  goût de parler de nourriture dans un moment pareil. »
« Ce n’est pas de très bon goût de rester sans manger, » déclara le cheval avec un léger sanglot à cause de la réprimande de son jeune maitre, « et jusqu’à présent, on ne sait pas s’il y a de l’avoine dans ce drôle de pays, s’il y en a, si çà tombe, c’est de l’avoine en verre ! »
« Oh non ! » s’exclama Dorothée, « je vois plein de jardins et de champs en bas, à la limite de la ville. Mais il faudrait trouver un moyen de descendre. »
« Pourquoi n’essaies-tu pas d’y aller en marchant ? » demanda Eurêka, « j’ai aussi faim que le cheval, et moi, c’est du lait qu’il me faut. »
« Voulez-vous essayer, Zeb ? » demanda la fillette en se tournant vers son compagnon.
Zeb hésita, il était toujours pâle, cette terrifiante aventure l’avait rendu craintif. Mais il ne voulait pas passer pour un poltron devant la fille, alors il avança doucement jusqu’à la bordure du toit.
Dorothée lui tendit la main, et Zeb posa le pied dans le vide à quelques centimètres de la bordure. Çà avait l’air solide, assez pour qu’on puisse marcher dessus, alors il reprit courage et il engagea l’autre pied. Dorothée le suivit en lui tenant la main, et ils se retrouvèrent en train de marcher dans l’air avec le chaton qui folâtrait autour d’eux.

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/img037.jpg

 

« Vas-y, Jim ! » cria le garçon, « il n’y a pas de danger. »
Jim s’était approché de la bordure du toit, et en cheval sensé et expérimenté, il se dit que là où allaient les autres il pouvait aller aussi. Alors, après avoir reniflé, il poussa un hennissement, fit battre sa queue dénudée et partit au petit trot dans l’air. Il descendit plus rapidement que les enfants à cause de son poids et les dépassa, mais quand il arriva sur les pavés en verre, il atterrit si doucement qu’il le sentit à peine.
« Quel étrange pays ! » dit Dorothée.
Des gens se mirent à sortir par les portes de verre pour voir les nouveau-venus, et bientôt, une foule entière s’était assemblée. Il y avait des hommes et des femmes, mais aucun enfant. Ces gens étaient tous très beaux, tous élégamment vêtus et leurs visages étaient tous séduisants. Il n’y avait personne de laid dans la multitude, cependant, Dorothée n’appréciait pas vraiment l’apparence de ces gens, car ils n’étaient pas plus expressifs que des poupées. Ils ne souriaient ni ne fronçaient jamais les sourcils, ils n’exprimaient jamais de peur ni de surprise, ni de curiosité ni d’amitié. Ils se contentaient d’observer les étrangers, tout particulièrement Jim et Eurêka, car ils n’avaient jamais vu de chevaux ni de chats, tandis que les enfants avaient une apparence similaire à la leur.
Un homme rejoignit bientôt le groupe, celui-ci portait une étoile scintillante dans ses cheveux noirs juste au dessus du front. Il semblait être quelqu’un d’important, car les autres s’écartèrent pour le laisser passer. Après avoir posé son regard calme sur les animaux et ensuite sur les enfants, il dit à Zeb, qui était un peu plus grand que Dorothée :
« Dis moi, intrus, est-ce vous qui avez causé la pluie de pierres ? »
Sur le moment, le garçon ne comprit pas de quoi il parlait. Puis il se souvint des pierres qui étaient tombées avec eux. Il répondit :
« Non, monsieur, nous n’avons rien fait, c’était le tremblement de terre. »
L’homme à l’étoile réfléchit calmement à ces paroles, puis il demanda :
« Qu’est-ce qu’un tremblement de terre ? »
« Je ne sais pas. » répondit Zeb avec confusion. Mais en voyant son embarras, Dorothée intervint :
« C’est quand la terre est secouée. Dans ce tremblement, une grande fissure s’est ouverte et nous sommes tombés dedans, cheval, calèche, et tout le reste, ainsi que les pierres qui ont été emportées avec nous. »
L’homme à l’étoile la regarda calmement de ses yeux inexpressifs.
« La pluie de pierres a causé beaucoup de dommages dans notre ville, » dit il, « et nous vous en tiendrons responsables à moins que vous ne prouviez votre innocence. »
« Comment pouvons nous faire ? » demanda la fillette.
« Çà, ce n’est pas mon problème, c’est le votre. Il vous faut aller à la Maison du Sorcier, qui saura vite découvrir la vérité. »
« Où est la Maison du Sorcier ? » demanda la fillette.
« Je vais vous y conduire. Suivez moi ! »
Il tourna les talons et s’engagea dans la rue, après un moment d’hésitation, Dorothée prit Eurêka dans ses bras et monta dans la calèche. Le garçon prit place à côté d’elle et il dit : « Hue, Jim ! »
Alors que le cheval commençait à avancer, entrainant la calèche à sa suite, les gens de la ville de verre s’écartèrent devant eux pour les laisser passer, et ils formèrent une procession derrière eux. Ils descendirent doucement une rue, en montèrent une autre, tournant tantôt à droite tantôt à gauche, jusqu’à arriver à la place centrale où se trouvait un grand palais de verre avec un dôme encadré de quatre tours.

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/i042.jpg

 

<< Chapitre 1 - Chapitre 3 >>


Sommaire

Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 05:44

ch1-1.png

 

Chapitre 1 - Le Tremblement de terre

 

ch1-3.pnge train de San-Francisco était en retard. Il aurait du arriver à Hugson à minuit, mais il était déjà cinq heures du matin, et une aurore grisâtre se levait à l’est quand le petit train arriva lentement au hangar qui servait de gare.  Une fois que les machines furent stoppées, le conducteur annonça : « Hugson ! »
Aussitôt, la petite fille se leva de son siège et se dirigea vers la porte du wagon, transportant une valise d’osier d’une main et une cage à oiseau couverte de journaux de l’autre, tandis qu’un parasol était glissé sous son bras. Le conducteur l’aida à descendre et le machiniste fit repartir le train, qui avança doucement sur les rails en soufflant et en grognant. S’il était si en retard,  c’était parce que, durant la nuit, la terre avait tremblé, et le machiniste avait peur que les rails se tordent et qu’un accident arrive à ses passagers. C’est pourquoi il avait fait avancer les wagons lentement et avec précaution.
La petite fille resta là, à regarder le train s’éloigner jusqu’à ce qu’il disparaisse, puis elle se retourna pour voir où elle était.
Le hangar d’Hugson était vide, à l’exception d’un banc en bois qui semblait peu confortable.
En regardant le paysage baigné de lumière grise, elle s’aperçut qu’il n’y avait pas une seule maison aux alentours de la station, ni personne en vue. Mais au bout d’un moment, elle aperçut un cheval attelé à une calèche près d’un bosquet pas très loin. Elle s’avança dans cette direction, et s’aperçut que le cheval était attaché à un arbre, parfaitement immobile, sa tête pendant presque jusqu’au sol. C’était un grand cheval, avec de longues jambes, de gros genoux et de larges sabots. Elle pouvait compter ses côtes à travers sa peau, et sa longue tête semblait trop grande pour lui, comme si elle n’était pas adaptée à son corps. Les poils de sa queue étaient clairsemés, et son harnais qui avait été cassé à plusieurs endroits avait été réparé avec de la ficelle et du fil de fer. La calèche semblait presque neuve, il y avait un petit habitacle avec des rideaux. La petite fille aperçut un garçon profondément endormi sur le siège.


http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/img019.jpg
Elle posa la cage à oiseaux sur le côté et secoua le garçon de la pointe de son parasol. Aussitôt, il se réveilla, se redressa sur le siège et se frotta énergiquement les yeux.
« Salut ! Dit il en la voyant, êtes vous Dorothée Gale ? »
« Oui, répondit elle, en regardant ses cheveux ébouriffés et ses yeux gris qui clignaient, êtes vous venu pour me conduire au Ranch d’Hugson ? »
« Bien sûr, répondit il, vous êtes venue en train ? »
« Je vois pas comment j’aurais pu venir autrement. » dit elle.
Il éclata d’un rire franc et joyeux. il sauta au bas de la calèche, rangea la valise de Dorothée sous le siège et posa la cage sur le plancher de devant.
« Des canaris ? » demanda-t-il.
« Non, ce n’est qu’Eurêka, mon chaton, je trouve que c’est le meilleur moyen de le transporter. »
Le garçon hocha la tête.
« Eurêka, c’est un drôle de nom pour un chat. » remarqua-t-il.
« Je l’ai appelé comme çà parce que je l’ai trouvé, expliqua-t-elle, Oncle Henry m’a dit qu’Eurêka çà veut dire j’ai trouvé. »
« Ah, d’accord. En voiture. »
Elle grimpa dans la calèche et il monta après elle. Puis le garçon se saisit des rênes, et les secoua en criant : « Hue ! »
Le cheval ne réagit pas. Dorothée crut voir une de ses oreilles bouger, mais ce fut tout.
« Hue ! » répéta le garçon.
Le cheval ne bougeait toujours pas.
« Peut être, dit Dorothée, que si vous le détachiez, il pourrait obéir. »
Le garçon se mit à rire joyeusement et sauta de la calèche.
« Je crois que je suis pas bien réveillé, dit il en détachant le cheval, mais Jim connait bien son boulot, n’est-ce-pas, Jim ? » Puis il lui caressa le museau avant de remonter dans la calèche et de reprendre les rênes, alors le cheval s’éloigna de l’arbre, le contourna doucement et s’engagea sur la route sablonneuse à peine visible dans la pénombre.
« J’ai bien cru que ce train n’arriverait jamais, dit le garçon, çà faisait cinq heures que j’attendais. »
« On a eu pas mal de tremblements de terre, expliqua Dorothée, vous n’avez pas senti le sol bouger ? »
« Si, mais on est habitué à ce genre de chose, en Californie, répondit il, çà nous fait pas trop peur. »
« Le conducteur du train a dit que c’était le pire tremblement de terre qu’il ait jamais vu. »
« Ah bon ? Alors çà a du arriver pendant que je dormais. » dit il pensivement.
« Comment va Oncle Henry ? » demanda-t-elle, après un moment de silence, pendant lequel le cheval avançait lentement à longues enjambées.
« Il va bien. Lui et l’Oncle Hugson s’entendent bien. »
« Monsieur Hugson est votre oncle ? » demanda-t-elle.
« Oui, Oncle Bill Hugson a épousé la sœur de la femme de votre Oncle Henry, nous devons donc être cousins éloignés, dit le garçon sur un ton amusé, je travaille pour l’Oncle Bill dans son ranch, il me paie six dollars par mois, et je suis logé et nourri. »
« C’est super ! » dit elle.
« Ouais, c’est surtout super pour Oncle Hugson, pas pour moi, je travaille dur. D’ailleurs, je travaille aussi bien que je dors. » ajouta-t-il en riant.
« Comment vous appelez vous ? » demanda Dorothée, qui commençait à apprécier les manières de ce garçon et sa voix pleine de gaité.
« Mon nom n’est pas bien beau, répondit il d’un air gêné, comme s’il avait eu honte,  je m’appelle Zébédiah, mais les gens m’appellent simplement Zeb. Vous êtes allée en Australie, je crois ?* »
« Oui, avec Oncle Henry, répondit elle, nous sommes arrivés à San Francisco il y a une semaine, et Oncle Henry s’est tout de suite rendu au Ranch d’Hugson pendant que je passais quelques jours en ville avec des amis que nous avons rencontrés. »
« Combien de temps resterez vous parmi nous ? » demanda-t-il.
« Une journée seulement, demain, Oncle Henry et moi devons retourner au Kansas. Çà fait longtemps que nous sommes partis, et nous avons hâte d’être chez nous. »
Le garçon donna un léger coup de fouet au cheval efflanqué, il semblait perdu dans ses pensées. Puis, alors qu’il s’apprêtait à dire quelque chose à sa petite compagne, la calèche fut secouée violemment d’un côté et de l’autre, et la terre sembla se dresser devant eux. L’instant d’après, il y eut un grondement et une explosion, et de son côté, Dorothée vit une grande fissure s’ouvrir dans le sol qui se referma aussitôt.
« Bonté divine ! S’écria-t-elle en agrippant la rambarde de la calèche, c’était quoi, çà ? »
« C’était un sacré tremblement de terre, répondit Zeb, qui était devenu blanc, on a bien failli y passer, Dorothée. »
Le cheval s’était arrêté net, et restait immobile comme un roc. Zeb secoua les rênes et lui ordonna d’avancer, mais Jim était têtu. Alors le garçon fit claquer son fouet et en donna un coup sur les flancs de l’animal, et après un gémissement de protestation, Jim se remit en route.
Pendant les minutes qui suivirent, aucun des deux ne dit un mot. Il y avait du danger dans l’air, et à chaque instant la terre menaçait de se remettre trembler. Les oreilles de Jim étaient dressées, et chaque muscle de son grand corps était tendu. Il n’allait pas très vite, mais sur ses flancs apparaissaient des tâches de mousse, et parfois, il se mettait à trembler comme une feuille.
Le ciel s’était encore assombri, et le vent produisait une plainte étrange qui parcourait la vallée.
Soudain, il y eut un bruit déchirant, et une nouvelle fissure s’ouvrit juste en dessous du cheval. Avec un hennissement de terreur, l’animal tomba dans l’abîme, entrainant la calèche et ses occupants avec lui.
Dorothée et le garçon s’agrippèrent à la calèche, cette chute soudaine dans le vide les secoua tellement qu’ils n’arrivaient pas à réfléchir.
Quand ils se retrouvèrent engouffrés dans les ténèbres, ils retinrent leur respiration, s’attendant à s’écraser sur les rochers ou à ce que la terre se referme sur eux et les ensevelisse à jamais dans ses profondeurs.
Cette horrible sensation de chute, les ténèbres et le bruit terrifiant étaient plus que ne pouvait endurer Dorothée, et la petite fille perdit conscience un instant. Zeb, qui était un garçon, ne perdit pas conscience**, mais il était terrorisé, et il s’agrippait de toutes ses forces à la rambarde de la calèche, s’apprêtant à vivre ses derniers instants d’un moment à l’autre.

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/i028.jpg


* Dans le 3e opus : « Ozma la Princesse d’Oz » (NDT)
** Désolé, c’est L. Frank Baum qui le dit, pas moi. (NDT)

 

 

<< Sommaire - Chapitre 2 >>

Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 05:36

ch1-titre.png

 

 Dorothée et le Magicien d’Oz (Dorothy and the Wizard in Oz en VO) est le quatrième opus des Famous Forty ; les Quarante Livres Canoniques se déroulant dans l’univers Ozien. Cela a commencé en 1900 avec le Magicien d’Oz (dont je vous ai mis un résumé ici). À ce moment là, Lyman Frank Baum ne comptait pas donner de suite, mais devant le succès remporté par son livre, ses éditeurs et surtout ses petits lecteurs ont insisté pour qu’il en écrive un autre. Alors, au bout de quatre ans de supplications, il a fini par sortir le Merveilleux Pays d’Oz (dont j’ai publié une traduction intégrale ici), puis en 1907 il a publié Ozma la Princesse d’Oz, qui a déjà été traduit en français, mais est devenu introuvable, dont je tâcherai de publier un résumé, car il est quand même important pour une meilleure compréhension du reste de l’œuvre.
Dans ce quatrième livre, publié en 1908, on retrouve les personnages principaux du premier. L’action ne débute pas au Kansas, le pays des cyclones, mais en Californie, celui des tremblements de terre. Mais Baum ne se contente pas d’un on reprend les mêmes et on recommence, il nous embarque dans une histoire complètement différente où il semble tester les limites de son imagination. En fait, il n’y en avait pas, l’imagination de Baum était illimitée, et dans ce livre, il nous fait visiter des régions de son esprit assez vertigineuses.

 

 

Table des Matières :

 

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/i013.jpg


Chapitre 1 - Le Tremblement de terre

 

Chapitre 2 - La ville de verre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 05:33

Je suis en train de réaliser certains projets très importants pour moi, mais j'ai décidé de ne pas laisser tomber mes publications Très bientôt, vous devriez pouvoir lire le début d'un autre roman de Lyman Frank Baum intitulé : Dorothée et le Magicien d'Oz, inédit en français, c'est çà l'intérêt justement Je vous promets que je ne tarderai pas trop Bisou à toutes et à tous

Wolfram


En attendant, quelques images de Dorothée et le Magicien d'Oz :

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/img006.jpg

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/i028.jpg

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/img037.jpg

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/img055.jpg

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/img073.jpg

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/img155.jpg

 

http://www.gutenberg.org/files/22566/22566-h/images/img165.jpg

 

Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 05:32

 

Les Aventures de Tik-Tok

 

de

 

Lyman Frank Baum

 


Les aventures de Tik-Tok, en V.O : Tik-Tok of Oz, est le huitième roman de Lyman Frank Baum se déroulant dans l’univers du Pays d’Oz, toujours illustré par le très talentueux John R. Neill. Je vous avais offert le deuxième ;  Le Merveilleux Pays d’Oz, j’avais l’embarras du choix pour celui que j’allais traduire ensuite, Baum en a écrit quatorze sur le thème, qui débordent tous plus les uns que les autres d’inventivité et d’imagination. Mon choix s’est porté sur Tik-Tok of Oz, publié en 1914. Tik-Tok un bonhomme mécanique en cuivre, il fonctionne avec un ressort que l’on remonte avec une clé. Baum l'a conçu comme ce qu’il convient d’appeler un robot, six ans avant que Karel Kapek n’invente le mot dans sa pièce de SF : R.U.R en 1920.
Pourquoi ai-je choisi Tik-Tok et non l’opus suivant : Ozma of Oz ? Je voulais un roman représentatif du génie de Baum, non pas qu’Ozma manque d’intérêt, mais je trouve que dans Tik-Tok il y a une plus grande palette de personnages et d’évènements. C’est un avis personnel, sinon, le troisième livre de la série, Ozma, est absolument génial, et je n’exclus pas de le traduire un jour (bien que je crois que çà a déjà été fait, c’est pourquoi, dans le doute, j’ai préféré choisir un autre livre).
Bonne lecture !

Wolfram

 

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 1

L’armée Royale d’Anne

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 2

En avant, marche !

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 3

La magie mystifie la troupe

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 4

Betsy brave les éléments

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 5

Le Royaume des Roses

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 6

L’Homme Hirsute à la recherche de son frère

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 7

Polychrome

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 8

Tik-Tok mobilisé

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 9

La colère de Ruggedo

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 10

La chute dans le Grand Tube

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 11

Tititi-Hoochoo

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 12

La Reine de la Lumière

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 13

Le jugement du Jinjin

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 14

Ce qu’écoute l’Écouteur aux Grandes Oreilles

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 15

La patience du Dragon

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 16

Le vilain Gnome

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 17

Une tragique transformation

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 18

La victoire du dragon

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 19

Le Roi Kaliko

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 20

- Le départ de Quox

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 21

Un frère plutôt timide

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 22

Bons baisers

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 23

Le départ de Polychrome

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 24

Une nouvelle amie pour Dorothée

-

Les aventures de Tik-Tok - Chapitre 25

Un pays d'amour

-

Vous pouvez suivre cette histoire sur mon nouveau site, que je consacre à l'œuvre de Lyman Frank Baum :


cdf3.png

 

-


tik-tok-ch-1-00.png

tik-tok-ch-1-0.png

tik-tok-ch-1-01.png

tik-tok-ch-1-02.png

tik-tok-ch-1-03.png

tik-tok-ch-1-04.png

tik-tok-ch-1-05.png

tik-tok-ch-1-06.png

tik-tok-ch-1-07.png

 

Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens