Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 13:15

1er épisode 2e épisode 3e épisode 4e épisode

 


http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQUf-WEQ_N8gsMHKsrgTkyrbj-FlmSmQ01n6aso7LVt2whTmFz_Adam et Ève étaient allongés sur un carré de mousse, autour d’eux, la vie s’ébattait gaiement, les oiseaux et les grenouilles produisaient une douce cacophonie dans le soleil couchant, et les premières étoiles apparaissaient dans le ciel. Il ne fallut pas longtemps, une fois que le soleil eut totalement disparu, pour qu’une vertigineuse Voie Lactée étende sa splendeur au dessus d’eux.
Bien sûr, comme pour le ciel bleu de la journée, il s’agissait d’une projection holographique. Mais Adam et Ève l’ignoraient, ils baignaient dans une béate ignorance, et ils avaient une confiance absolue en « Dieu », qui les avait créés et leur prodiguait tous les bienfaits de ce monde. Ce monde qui se limitait, dans leur cas, au périmètre du Dôme de Lestang dans le désert de l’Arizona.
Ils étaient étendus, insouciants, innocents, n’ayant aucune idée à caractère sexuel. Le lien qui les unissait était l’amour le plus pur qu’aie jamais pu produire un laboratoire scientifique ; cet amour était artificiellement implanté dans leurs gènes, on avait configuré leur profil psychologique sur le modèle d’un enfant de six ou huit ans.
Depuis son bureau dans le sous-sol, Jean Luc Lestang les observait sur un http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQiTGZHSUG7-TpvLFyZPsvPJfiYlv5hWB5xQNX7DZWnh5etac3nécran d’ordinateur. Il y avait des caméras et des micros disséminés dans tout le Jardin d’Eden, il pouvait à volonté observer ce qui s'y passait à n’importe quel endroit. Pour l’instant, il observait son couple humain étendu sur la mousse, en train de contempler la Voie Lactée holographique.
Il souriait avec tendresse, mais il se sentait préoccupé. Il avait maintenant soixante-cinq ans, ce qui n’était pas très vieux en ce vingt-et-unième siècle, mais il fallait penser à ce qu’Adam et Ève deviendraient quand il ne serait plus là.
Adam et Ève vieilliraient très lentement. S’il mourrait, disons vers les soixante quinze ou quatre vingt ans, cela lui laissait encore une vingtaine d’années. D’ici vingt ans, Adam et Ève n’auraient pas vieilli, ou si peu, ils seraient toujours aussi jeunes et aussi innocents, et lui ne serait peut être plus en état de s’occuper d’eux. Il fallait trouver, assez rapidement quelqu’un pour lui succéder dans le rôle de « Dieu ».
http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQhiRaSGdtGugz59869spIA6slAqrNrkzlLkga9Oy3GVn5qJod0qVBbFNz7Il avait un fils, Matthieu, qui avait une trentaine d’années, et qui menait sa propre carrière d’homme d’affaires. Il était assez doué, aussi doué que son père, et sa fortune personnelle égalait presque la sienne. Seulement, Matthieu était un dévoyé, il s’adonnait à l’alcool, aux jeux, au plaisir, aux prostituées, et il ne correspondait absolument pas au profil exigé pour une telle fonction. Dans ses mains, le projet « Jardin d’Eden » se transformerait en attraction foraine.
Il avait encore un peu de temps pour y réfléchir.

Jean-Luc Lestang avait tenu secret les préparatifs de son projet, mais une fois qu’il l’eut réalisé, il n’y avait plus de raison de le cacher plus longtemps au grand public.

C’est au cours d’une conférence de presse dans un grand hôtel, en Suisse, qu'il avait annoncé au monde entier ce qu’il avait accompli : il avait reproduit la Création Biblique in-vitro.
Il expliqua de manière concise en quoi cela consistait : un dôme de cinq cent mètres de haut et d'une surface de mille cinq cent kilomètres carré, dont l’intérieur était hermétiquement isolé du monde extérieur, et où il avait installé des créatures produites en laboratoires à partir de manipulations génétiques.

Ces créatures, qui comprenaient un couple d’humains, étaient destinées à http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT468NG5MTnvnphgCsRXLUlajfEW7Q25tijYO79A-IE1JQG4CW3vivre très longtemps (une éternité à l’échelle humaine). Ce couple humain était immortel, ou presque, il vieillissait à un rythme incroyablement lent.
L’homme et la femme étaient nés dans des corps adultes, par un procédé de croissance accélérée à partir d’un échantillon de cellules de Lestang. Toujours par manipulation génétique, on avait implanté dans leur cerveau des connaissances de base sur leur environnement, ainsi que la langue française. Française et rien d’autre, ce qui en contraria un bon nombre. Mais c’était bien du Lestang, il était assez chauvin, il ne parlait pas l’anglais (ni aucune autre langue, d‘ailleurs), et refusait de l’apprendre. Pour lui, il était indubitable qu’au tout début des temps, Dieu se fut adressé à ses créatures en français, et qu’Adam et Ève se parlaient entre eux en français.
Jean-Luc Lestang avait tout naturellement, nous l’avons dit, baptisé ce projet « Jardin d’Eden », et il était fier de pouvoir le présenter à la communauté internationale, comme preuve irréfutable des écrits bibliques. « Je suis parvenu aux mêmes résultats que Dieu, déclara-t-il, seulement, n’ayant pas ses pouvoirs, il n’y avait rien de déloyal à utiliser la technologie pour pallier à ma faiblesse. Voyez le résultat. »
Et le résultat était impressionnant, il fallait l’admettre.
Bientôt, le « Jardin d’Eden » de Lestang devint le point focal de l’actualité mondiale. Oubliés, les conflits locaux ou plus étendus, oubliées les motivations terroristes, même les populations non-chrétiennes, sous quelques réserves de rigueur, approuvèrent, plus ou moins ouvertement, l’œuvre de Lestang.

armee.jpgBien entendu, Lestang avait sécurisé le secteur du Dôme avec ses propres forces armées, qui étaient assez considérables. Il avait recruté les meilleurs instructeurs militaires et les meilleurs mercenaires du monde entier, et son armement, nous l’avions vu, pouvait rivaliser avec celui de n’importe quelle armée moderne .
On ne pouvait donc pas s’approcher du « Jardin d’Eden » comme on voulait. Il fallait une bonne raison et un tas d’autorisations spéciales que seul Jean-Luc Lestang pouvait délivrer. Il avait ouvert la porte du « Jardin » à une poignée de journalistes, spécialement de médias francophones (j’ai dit plus haut qu’il était chauvin). Il avait autorisé la diffusion de certaines photos et de certaines vidéos soigneusement et minutieusement sélectionnées et contrôlées par lui-même.
Il avait aussi accordé quelques interviews où il expliquait le fonctionnement du « Jardin d’Eden », en détails, sans pour autant dévoiler les aspects plus cruciaux de la chose. Comment avait été construit le Dôme, comment les semences de végétaux et les embryons d’animaux avaient été sélectionnés et « travaillés », pour donner aux individus une santé et une longévité exceptionnelle.
Comme il s’agissait de manipulation génétique, le grand public s’émut quant à la question de l’éthique, surtout quand il s’agissait d’embryons humains.
D’où venaient ils ? Lestang avait déjà répondu à cette question : ces embryons avaient été créés à partir d’un échantillon de ses propres cellules.
http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQG6ZKu2rQEjzFxF5Kso-_agEJJTd_1TgHbn8wn-eXQXxDWSGNYMais il ne sut quoi répondre quand on lui demanda : « Est il moralement acceptable de créer des êtres humains et de les priver de libre-arbitre ? »
L’avenir réservait à Jean-Luc Lestang de longues et pénibles tractations juridiques venant de tous les côtés ; associations de défense des droits de l’homme, comités de défense des libertés individuelles etc… mais il s’en moquait. Il se disait qu’un jour l’humanité réaliserait l’impact de son expérience et lui en serait reconnaissante, car il l’aurait réconciliée avec Dieu en lui montrant que Dieu a été capable d’avoir créé le monde tel que c’est raconté dans la Bible.
Il n’était pas très malin, Jean-Luc Lestang, on ne peut pas dire que c’était un modèle d’intelligence et de subtilité. Mais quand un homme pas très intelligent ni très subtil a de l’argent, il est capable de produire des merveilles. Et il faut le reconnaitre, la réalisation de son concept de « Jardin d’Eden » était une réussite.
Même si l’on était athée, et que l’on désapprouvait l’œuvre de Lestang pour des raisons morales et philosophiques, on ne pouvait s’empêcher d’être fasciné par une expérience aussi singulière. Pourtant, les critiques étaient nombreuses ; pour les raisons d’éthique citées plus haut, mais aussi pour le fait qu’Adam et Ève étaient tous les deux blancs, avec les cheveux blonds et les yeux bleus.
C’était tout simplement la conception qu’avait Lestang de l’humanité dans son accomplissement. Dans son monde, plus de noirs, de basanés ou de cuivrés. Lestang considérait cela comme une tare qu’il voulait faire disparaitre. Dans son monde à lui, l’humanité serait blanche, blonde et aurahttp://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRhsChpor00CTizm6HEYUWVA6R-53dPCEzUAvASqUBW4Ko_dXUQdw les yeux bleus.
Lestang n’était pourtant pas un nazi, non, il était généreux et il aimait tout le monde. Il avait simplement de la pitié pour les noirs et autres colorés, il aspirait à trouver un remède pour sauver leur descendance en les rendant blancs comme lui par manipulation génétique. Çà partait d’une bonne intention, même si c’était discutable.

 

(À suivre…)

 


4e épisode >>

 

<<2e épisode

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens