Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 09:34

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSTELSYWgaBlmyEu5AUshuhk3nDrzMsGdh0efCr_OyGireQjrm4« Si Coleman Brand a créé Kantat en 1998, comment çà se fait qu’il ne se manifeste que maintenant ? »
« En 1998, alors que Brand venait de créer sa propre maison d’édition avec des transfuges de Marvel et DC, Kantat était un projet parmi d’autres. Il avait établi une fiche complète du personnage avec ses origines, ses caractéristiques, ses pouvoirs etc. et de grands dessinateurs l’ont aidé à affiner le concept en produisant des essais en croquis. Après plusieurs propositions, c’est finalement Alex Ross qui a été choisi par Brand et lui a donné son apparence définitive : un type blanc de taille moyenne d’une trentaine d’années, les cheveux bruns coupés court, tout habillé de noir avec un grand manteau noir. À l’époque, le premier Matrix était sorti depuis peu de temps, et ce genre de look ténébreux était à la mode. »
Tout en expliquant, Gothiker avait les yeux rivés sur l’écran, faisant défiler des documents et faisant cliqueter avec la souris qu’il maniait avec dextérité.http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQHQA5joU_wtFtb2jIQp55B6QyaJ_qd671sbRE98tn9-VvSRpzU
« Qu’est-ce qu’il s’est passé ensuite ? » Demanda Black Guy.
« Le projet Kantat n’a jamais abouti, Brand avait rédigé un synopsis et scénarisé une dizaine d’épisodes, mais aucun dessinateur n’a accepté de les mettre en image, ils trouvaient le projet trop hasardeux. Selon eux, le personnage était un avatar de Superman de plus, et que son look rappelait trop Matrix. En bref, Kantat était un « Supermanide » ; un personnage inspiré de Superman, de même qu’il existe des « Tarzanides » qui sont des personnages inspirés de Tarzan. »
« Et Alex Ross ? » Demanda Malka.
« Il avait juste accepté de donner un visage et un look au personnage, mais il n’était pas question pour lui de se lancer dans une nouvelle série, il bossait déjà sur tout un tas de projets pour DC et Marvel, sans compter quelques travaux pour Image ou Dark Horse, il était surbooké. Sinon, il aurait peut être accepté. »
« Comment tu expliques l’apparition de Kantat dans notre monde ? » Demanda Black Guy.
« La réponse se trouve dans les dernières pages du scénario de Brand. À la fin de l’histoire, Kantat découvre une faille dans la réalité, elle aboutit dans une maison dont la description correspond celle de Brand, celle où http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSd-43EMLsrfMzvZHICSJq08MJHsOh4Mx0JcnJc1LHwcDMw-Z9qnous nous trouvons actuellement. Les derniers paragraphes expliquent que cette faille ressemble à un trait de lumière suspendu dans l’air, que Kantat y introduit les mains et l’élargit pour passer. »
« Et tu crois que c’est-ce qui s’est vraiment passé, demanda Black Guy, que pendant que Brand racontait que Kantat réussissait à pénétrer dans notre monde, Kantat réussissait vraiment à pénétrer dans notre monde ? C’est délirant ! »
« Pourtant, c’est comme çà. »
« Tu as une explication rationnelle à tout çà ? »
« Éventuellement la physique quantique pourrait l’expliquer, pour ma part, je pense que c’est de la magie pure et simple. Brand a joué à l’apprenti-sorcier, est-ce qu’il a utilisé des formules magiques trouvées dans un grimoire, ou a-t-il créé sans le vouloir les conditions pour jeter un sort ? On ne le saura peut être jamais. Mais je pense que cette magie est due en partie au dessin d’Alex Ross, son style réaliste a opéré le charme, et le pouvoirhttp://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRRC6pu9dRBZVgy4eTJmEmNoPJkcvOA57N7N3j3fyEMWgcM_PGB-g d’imagination de Brand a fait le reste.
En racontant qu’une faille s’était ouverte dans la réalité, une faille s’est vraiment ouverte dans la réalité, dans le monde de Kantat et le nôtre, et lorsque Brand a raconté que Kantat pénétrait dans notre réalité, Kantat pénétrait vraiment dans notre réalité. »
« Tu n’as pas répondu à ma question, dit Black Guy, pourquoi il s’est pas manifesté en 1998 ? »
« Parce qu’à l’époque, Coleman Brand n’avait pas terminé le scénario, il ne l’a achevé que récemment, quand il a raconté l’arrivée de Kantat. »
« Et Brand, où il est ? »
« Dieu seul le sait, Kantat a du lui réserver un mauvais sort. Si Brand a pu le faire venir, il pouvait aussi le faire repartir, et je pense que Kantat n’en avait pas trop envie. »
« Il se plait pas chez lui ? »
« Chez lui, c’est un univers de BD, où il est un super-humain parmi tant d’autres, tandis qu’ici, il est le seul, et les dangers sont moindres ici. Ici, pas http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTivxpe7v2QeAoY_OLzJJvnCdKAkQGVdEHyfB4FRQHHerAivorode savants fous menaçant de détruire l’univers ni d’entité galactique dévoreuse de planète, pas de super-vilains capable de raser une ville d’un seul souffle, pas d’alien qui envahissent la terre, il n’y a que des malfaiteurs, des criminels classiques, des chefs d’état belliqueux, pour lui, c’est du gâteau, je comprends qu’il préfère rester ici. »
« Qu’est-ce  qu’on va faire ? »
« D’abord, on va se tirer, cette maison est le seul lien qui rattache Kantat à son univers, c’est un peu un repère pour lui, c’est comme sa maison natale, il se peu qu’il revienne de temps en temps, il est tranquille car les autorités n’ont pas encore fait le lien entre lui et ce lieu. On va pas moisir ici, mais avant, je vais faire une copie des dossiers de Brand. »
De son cou, Gothiker retira un crucifix qui dissimulait une clé USB, il la http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSg9zOzOZeba9HTlq9sOuluEpQ9sCHC83v_JdmhsvSCMdNzKvoPpgbrancha dans la tour de l’ordi et copia tous les fichiers de Brand. Une fois qu'il eut terminé, il referma le crucifix le remit à son cou.

 
« Allez, on y va. » Dit il, il se leva et Malka le suivit dehors, Black Guy était resté à l'intérieur.
« Robert, tu viens ? » L'appela Gothiker.
« J’arrive ! » Répondit celui-ci, il attendait que les dossiers de Brand fussent copiés sur sa propre clé USB dissimulée dans un pendentif métallique représentant le continent africain. Comme il le souhaitait, ni Malka ni Gothiker ne l’avait remarqué, et une fois dehors, il prétexta avoir jeté un dernier coup d’œil avant de partir.

 

Quelques heures plus tard, alors que les « Défenseurs de l’Humanité » étaient rentrés à leur « base » à Sidon, Kantat arriva, atterrissant souplement dans le jardin après un « petit » bond de deux kilomètres, tenant Dark Warrior serré contre lui.
« Putain, je dérouille ! » S’écria ce dernier.
« Tu vas t’allonger, je vais te mettre une bande. » Répondit Kantat d’un ton amical. En le soutenant sous les épaules, il l’aida à entrer dans la maison et l’étendit sur le divan. Il s’accroupit à côté de lui, il déchira sa botte et le bas de son pantalon comme du papier et examina sa cheville.
« Elle n’est pas cassée, c’est une simple foulure, déclara Kantat, je vais chercher ce qu’il faut. »
Il se redressa, se dirigea vers la salle de bain et s’arrêta soudainement. Il leva la tête en reniflant comme un fauve et dit « Quelqu’un est entré ici pendant notre absence. »
Son odorat le conduisit jusqu’à l’ordinateur qu’il renifla et s’écria : « On a utilisé le PC ! »
« Sa t’étonne ? Répondit Dark Warrior, la porte est même pas fermé, c’est même étonnant qu’ils ne l’aient pas piqué. Occupe toi un peu de mon pied, s’il te plait. »
« Ton pied attendra ! s’écria Kantat, si quelqu’un a consulté les dossiers de Brand, je suis dans la merde ! »
De rage, il lança une boule d’énergie flamboyante sur l’ordinateur qui vola en éclats.
Dark Warrior, que la scène n’avait pas ému plus que çà supplia à mi-voix :  « Mon pied, s’il te plait. »
Kantat se saisit d’un tube de pommade et d’un rouleau de bande dans l’armoire à pharmacie et lui lança en disant : « Débrouille toi, j’ai à faire. »
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSd2H1IPRYcheT1VcyL6sE93ziGZNFa9ny8a77aVEJ24OXdKphiIl sortit sur le perron, replia les jambes et d’une brusque détente décolla haut dans le ciel, comme une sauterelle surpuissante.
Tel un félin sur les traces de son gibier, Kantat suivait la piste des intrus,  progressant par bonds dans la direction où le menait son flair. Il s’arrêtait parfois au sommet d’un immeuble pour humer l’air, le vent lui compliquait la tâche, il avait parfois du mal à retrouver sa piste.

Pendant ce temps, les « Défenseurs de l’Humanité » étaient réunis dans leur « base », c’est-à-dire la chambre de Gothiker. Ce dernier brancha sa clé USB sur son PC portable et reprit son étude des fichiers de Brand.
Black Guy alluma la TV et zappa d’une chaîne à l’autre avant de s’arrêter sur une chaîne d’info en continu. « Écoutez çà ! » s’écria-t-il en augmentant le son avec la télécommande.
Un journaliste annonçait : « On nous apprend que le « super-humain » Kantat a été aperçu, il y a quelques minutes, dans les environs de Sidon, il s’approche de la ville par grands bonds comme il le fait d’habitude. On ignore sa destination ainsi que ses intentions. Voici une vidéo tournée avec un téléphone portable que l’on vient d’envoyer sur notre site. »ovni.jpg
La vidéo en question avait été prise à bord d’une voiture sur une portion d'autoroute, celle qui relie Sidon à Albany. On voyait un point noir au loin monter et descendre dans le ciel. Les techniciens de la chaîne avaient grossi ce point, la résolution en était mauvaise, mais les pixels reproduisaient nettement une forme humaine en carrés noirs et blancs.
« Merde ! S’écria Gothiker, il manquait plus que çà ! »
« Tu crois qu’il va nous retrouver ? » Demanda Malka.
« Il y a des chances. »
« Pas de panique, intervint Black Guy qui écoutait le commentaire du présentateur, ils viennent de dire qu’il tourne en rond, il n’a pas l’air de savoir où il va exactement. »
« Il faut se dépêcher d’agir. » Dit Gothiker.
« Comment ? » Demanda Black Guy.
« Je vais reprendre le scénario de Brand là où il l’a interrompu. »
« Qu’est-ce que tu crois que çà va donner ? »
« On verra bien. »
http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSXTxmgLwpxaQ7neVkM5HcFz4T0kqhTyisfv1AHCnkKChLdJ9NZGothiker ouvrit le document Word où Brand avait rédigé le dernier épisode de la série « Kantat », le texte s’arrêtait au moment où la faille s’était ouverte dans réalité et où Kantat l’avait traversé pour parvenir dans notre monde.
« Comme je l’ai dit, les choses ont du se dérouler simultanément, les évènements survenaient en même temps que Brand les décrivait. Si l’on suit cette logique, il suffit de reprendre le fil de l’histoire là où elle s’est arrêtée pour contrôler les évènements. Voyons : Kantat s’était introduit dans notre monde en franchissant la faille, et il s’était retrouvé chez Coleman Brand, juste à côté de lui.
« Qu’est-ce qu’il s’est passé ensuite ? »
« C’est clair : Kantat s’est dépêché d’éliminer Brand pour l’empêcher de raconter que la faille réapparut et le renvoya dans son monde, par exemple, ou qu’il perdit brusquement ses pouvoirs en se retrouvant chez nous. »
« On peut essayer, nous. »
« C’est-ce que je comptais faire. » Gunther se mit à taper : Brusquement, Kantat perdit ses pouvoirs.  Mais le curseur se mit à bouger de lui-même et effaça toute la phrase.
« Merde, çà marche pas, on peut pas raconter n’importe quoi. Je vais essayer autre chose. »
Alors il tapa : une nouvelle faille dans la réalité s’ouvrit dans la maison où se http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRAQJ8f-ccZM9te7m2jZnWniIVA2BqZfy2jqqZYlcU8MVXgZAWcygtrouvaient les Défenseurs de l’Humanité. Cette fois ci, la phrase ne s’effaça pas, de plus, ce que Gothiker racontait se réalisait ; un trait lumineux apparut dans l’air, au dessus de leurs têtes.
« Putain, çà marche ! S’écria Black Guy, continue ! »
« Je vais jouer le tout pour le tout. » Déclara Gothiker, puis il continua à taper : Une vague d’énergie sortit de la faille et enveloppa Gothiker, Malka et Black Guy. Au même moment, un brouillard lumineux sortit de la faille et vint envelopper les trois adolescents comme l’avait raconté Gothiker qui continua à taper : cette énergie transmit à chacun d’eux une puissance égale à celle de Kantat.

Alors leurs corps se mirent à crépiter, formant de petits éclairs qui parcouraient leurs membres, et ils se sentirent envahis d’une force indescriptible, leurs sens se décuplèrent, et ils éprouvèrent une sensation de bien-être telle qu’ils n’en avaient jamais connu.
Gothiker, comme animé par une volonté extérieure, continua à taper : puis la vague d’énergie se dissipa et la  faille dans la réalité se referma. Comme il l’avait écrit, la vague d’énergie se dissipa et la  faille dans la réalité se referma. Les Défenseurs de l’Humanité étaient désormais des êtres surpuissants capables d’affronter Kantat. Continua-t-il, pour vérifier s’il en
 était ainsi, il pointa son doigt vers un vase, il se concentra et un rayon  d’énergie lumineuse en jaillit, qui fit voler le vase en éclats.
Black Guy se saisit d’un cube d’acier qui servait de presse-papier, il avait à
http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRTN_YtjVnOf-58mj6HWEIwjmGK9qPfjrdfNvGBV0KiB9fJHAL8 peu près la taille de deux paquets de cigarettes, il le pressa dans sa main et sans le moindre effort le déforma comme si c’eût été de l’argile.
Malka sortit sur le perron, s’accroupit et sauta, elle fila droit dans le ciel et disparut de la vue. Elle réapparut quelques secondes plus tard, d’abord sous la forme d’un point noir qui grossit et atterrit avec souplesse à son point de départ, la pierre du perron se fendilla sous l’impact.
Après un moment de silence où ils s’étaient regardés les uns les autres, ils s’écrièrent en même temps : « C’est génial ! »

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSPA1NCzv3D0sqXrzhOaugQwieyME4jmLPFuXZL7-zbi57JK8h8cQ

 

  << 3e épisode                                                      5e épisode>>

 

Sommaire

Partager cet article

Repost 0
Published by Wolfram - dans Science-Fiction
commenter cet article

commentaires

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens