Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 13:07

Il y avait un homme, à Jérusalem, qui s’appelait Néphi. En son temps, le roi de Babylone avait envahi toute la terre. Le jour où les prophètes annoncèrent sa venue, Néphi prêta serment dans le Temple de défendre sa terre et le Saint Tabernacle de Jérusalem.
Comme il avait été annoncé, le roi de Babylone arriva en Juda, accompagné d’un cortège de mort et de destruction. Les guerriers de Juda se postèrent aux frontières, et ils défendirent vaillamment leur patrimoine. Mais ils tombèrent un à un, et bientôt viendrait l’heure de la défaite, où il faudrait se rendre.

 

roi de babylone

 

Néphi se rendit au Temple, et il demanda aux prêtres de consulter l’Urim et le Thumim pour lui, afin de savoir ce qu’il fallait faire pour sauver Juda et Jérusalem. Les prêtres consultèrent l’Urim et le Thumim, et une voix se fit entendre de l’Ephod qui s’adressait à Néphi : Néphi, tu te rendras en terre de Babylone, en un lieu appelé Our-Kasdim, c’est là que vivait ton ancêtre Abraham. Sous une pierre, dans un endroit que je t’indiquerai, tu trouveras un arc d’acier et un carquois de fer rempli de flèches d’acier, ils appartenaient à Nemrod, le Roi Chasseur, et furent forgés par Tubal-Caïn, le forgeron de Dieu. Tu les prendras et les ramèneras ici. Grâce à cet arc et ces flèches d’acier, tu vaincras Babylone.
Néphi fit ainsi que lui avait dit l’Eternel, il se mit en route immédiatement, et il traversa un territoire ennemi parsemé de dangers. Plus d’une fois il eut recours à son épée pour se frayer un passage, il voyageait de nuit et se cachait dans la journée pour dormir.

 

nemrod

 

Il parvint à Our-Kasdim après une semaine de voyage. Là, l’Eternel s’adressa à lui dans son cœur pour lui indiquer l’emplacement de l’arc de Nemrod. Il s’en empara et le ramena en Juda, dans le Temple de Jérusalem. C’était un arc merveilleux, son corps était d’une seule pièce d’acier, sa corde était faite de fils d’acier tressés, et le flèches d’acier avaient des plumes en fils d’acier. Ni le temps ni les intempéries ne l’avaient abîmé, il brillait comme un objet neuf à peine sorti de l’atelier de l’artisan.
Il fallait une grande force pour manipuler un tel arc, mais le Seigneur en avait généreusement pourvu Néphi, qui put le saisir d’un geste assuré et le bander sans grand effort. La première flèche qu’il décocha, dans la cour du Temple, transperça un mur de pierre épais de part en part, et termina sa course une dizaine de lieues plus loin dans un rocher. La flèche n’avait pas été abîmée, elle n’était pas tordue, et ses plumes de fils d’aciers étaient intactes.
Inspiré par l’Esprit, Néphi leva la main et s’écria : Flèche d’acier, reviens dans ma main où que tu sois !
Des bergers, qui s’étaient attroupés devant le rocher où s’était plantée la flèche, furent médusés en la voyant sortir toute seule de la pierre, se retourner et filer d’elle-même dans la direction d’où elle venait. Elle vola jusqu’à Néphi et s’arrêta dans sa main, qu’il n’eut plus qu’à refermer pour la tenir.

 


 

Alors il se tourna vers les prêtres et le peuple, et il déclara :
Aujourd’hui est venu le jour de la victoire, mes frères, réjouissons nous, car la gloire de Dieu va se manifester !
De grandes acclamations saluèrent ces paroles, Néphi réajusta la flèche sur l’arc, il le banda à nouveau et se tourna vers Babylone. Il décocha la flèche d’acier, et elle vola à travers tout le pays, la Palestine et la Syrie, survola le grand désert jusqu’à Babylone, elle transperça les murs de la ville de part en part, ainsi que quelques malheureux passants qui se trouvaient sur son passage, elle pénétra dans le palais royal et vint se ficher dans le crâne du roi de Babylone.
Le roi de Babylone s’écroula sur le sol devant ses serviteurs, et à ce moment là, il y eut un grand tremblement de terre qui secoua toute la région. Les habitations de Babylone s’effondrèrent, ainsi que celles des villes alentours, et une immense clameur parcourut la terre pour annoncer la fin de Babylone.

 

 

La clameur parvint jusqu’à Jérusalem, et elle fut accueillie par des cris de joie. Le peuple porta Néphi en triomphe et en fit son roi. Il régna sur Juda et Jérusalem avec justice tout au long de sa vie, puis il s’allongea avec ses pères. Sa gloire, dit on, surpassa celle de Salomon.

 

maquette second temple jerusalem

Partager cet article

Repost 0
Published by Wolfram - dans Récits
commenter cet article

commentaires

cristoF 23/07/2012 16:49


c'est une belle histoire!!


merci pour ton passage et ton commentaire!!

Wolfram 23/07/2012 16:50



Merci à toi



evy 23/07/2012 15:52


Merci pour ce partage c'est comme voir un film bonne journée bizou evy

Wolfram 23/07/2012 16:03



Je ne sais que dire, je suis flatté



Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens