Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 13:48

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSZJ9Bw_hxUty0kJs_-PwpwRm3hNU2Bm6phtQhyXlXhGyV4Q5vbLorsqu’on a été capable de plier l’espace et le temps à notre volonté, l’on a pu, enfin, réaliser notre rêve : explorer l’espace. Les nations de la terre ont lancé plusieurs vaisseaux dans toutes les directions de la galaxie, j’étais dans l’un d’eux. J’évoque ici quelques uns des mondes que nous avons découverts.
Le vaisseau spatial le « Pharaon », à bord duquel je voyageais, dépassait la vitesse de la lumière, cependant, les distances à parcourir étaient telles qu’il fallait parfois des siècles, voire des millénaires pour arriver à destination. On avait eu recours à l’Animation Suspendue, qui permettait de maintenir nos corps en vie indéfiniment, les préservant du temps et du vieillissement, l’appareillage étant conçu pour durer environ un million d’années.
Une fois que la terre eut envoyé tous ses vaisseaux avec leurs équipages en animsusp.jpghibernation, elle s’est mise elle-même en Animation Suspendue. Chaque habitant de notre planète eut la possibilité d’être placé dans un caisson d’hibernation. Beaucoup acceptèrent, mais certains refusèrent et préférèrent rester éveillés, et vivre le temps de leur vie normalement.
Le système de contrôle d’Animation Suspendue avait été programmé pour réveiller ceux qui avaient choisi d’hiberner le jour venu ; celui où les premiers vaisseaux arrivèrent à destination, et où leurs équipages avaient été réveillés et envoyèrent leurs premiers rapports à la terre. Les ondes sub-spatiales permettaient de communiquer d’un bout à l’autre de la galaxie quasi-instantanément, par les ondes hertziennes classiques, cela aurait pris encore plus de temps que le trajet en vaisseau spatial, dont les moins rapide montait quand même à trois fois la vitesse de la lumière (3x300000 km/s).

 


http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTdu2aBwfB6kd0xqP9W_YXNS06n7vkxOscim8YusqgRMBFEjamf0QBienvenue sur Ptolémée
Quelque part dans notre galaxie, existe un système planétaire très particulier ; on y trouve une planète de type M similaire à la terre, mais elle se trouve au centre de son système, immobile, tandis que son soleil et les planètes gravitent autour.
On a baptisé cette planète Ptolémée, les êtres intelligents qui y vivent sont de type humanoïde, ils ressemblent très forts aux humains de la terre, et l’on y trouve la même variété de cultures, d’aspects et de couleurs de peau. Globalement, aucune de ces civilisations n’a atteint l’âge industriel, et temporellement, on pourrait les situer à l’équivalent de notre moyen-âge.

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQpPzDt5EnzxTGLqKC7Rlj0hP9d7KdIfY_JySF6EDvpK3VfRg1SAristote, la terre plate
Après Ptolémée, l’on a découvert un monde encore plus étonnant que l’on a baptisé Aristote ; il est complètement plat, en forme de plateau bordé d’une chaîne de montagnes. Il se trouve aussi au centre de son système, immobile, et son soleil, ainsi que les planètes gravitent autour verticalement : le soleil se lève à l’est, passe au dessus de la planète et se couche une douzaine d’heures plus tard à l’ouest. Il passe alors en dessous de la planète pour se lever à nouveau à l’est.
Ce monde possède une gravité comparable à celle de la terre, comment peut il y en avoir une sur un monde plat et immobile ? Cela reste un mystère.

http://www.shamballa-institute.ch/images/p006_1_00.jpgOmega, la planète de gloire
On a aussi trouvé un système solaire assez semblable au nôtre, dont une des planètes est assez similaire à la terre en masse et en proportions. On n’a pas pu y atterrir, des messagers auréolés de gloire, qui se sont avancés vers nous dans le vide de l’espace sans véhicule ni combinaison aucune, pas même le plus petit système respiratoire.
Ils nous ont déclaré que le Jugement Dernier avait eu lieu sur leur planète, que tous les Justes avaient ressuscité et que, désormais, leur monde était un monde de gloire.
On ne sait quel genre de technologie leur permit de faire cela, mais une force inexorable nous a obligés à nous éloigner de leur monde, et les réacteurs du « Pharaon », pourtant poussés au maximum de leurs possibilités, furent impuissants à nous retenir. 

 

L'aventure du « Pharaon » continue dans : La Planète de Cristal

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens