Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 21:14

dieux-romains.jpgUn siècle avait passé depuis la mort d’Antiochus. Puis les romains arrivèrent dans le pays du dieu El, amenant avec eux leurs dieux. Ils les installèrent dans le temple de Jérusalem aux côtés de la statue de César, qui régnait sur le monde.
César avait entendu parler du dieu de ce pays, et qui en avait chassé les grecs une centaine d’années auparavant. Il voulut le rencontrer. Il traversa la Méditerranée, se rendit à Jérusalem et pénétra sans crainte dans le Temple, où El l’accueillit en vociférant des menaces, sa hache de bronze haut-levée.
César ne se laissa pas impressionner, les mains sur les hanches, il toisait le dieuDieu des Montagnes avec mépris ; « il ne te servira à rien de me tuer, déclara-t-il calmement, si je meurs, un autre César me remplacera immédiatement. Mon peuple est mû par des forces qui te dépassent. Soumets toi, et tu pourras rester dans ton pays et dans ton temple, en cohabitant avec les dieux de Rome. Ou alors, prépare toi à être combattu comme jamais tu ne l’as été. Nous te traquerons, nous te débusquerons partout où tu pourras te cacher, et nous te chasserons de cette réalité. Choisis. »cesar.jpg
El ne sut que répondre, son bras, qui brandissait toujours la hache de bronze, retomba lentement. César hocha la tête d’un air entendu et sortit du temple. Il quitta Jérusalem et retourna chez lui à Rome.

ashera.jpgAshera, l’épouse du Dieu El, et qui comme lui, venait du tréfonds de l’éternité, était assise en face d’un feu. Elle y jetait des poignées de poussière en marmonnant une mélopée. De l’autre côté du feu, était assis El, qui commençait à s’énerver. « vas-tu bientôt finir tes simagrées, vieille folle ? » lui cria-t-il par-dessus les flammes.
« Sois patient, Adonaï, répondit l’ancienne déesse d’une voix aigrelette, je vais te dire ce que tu veux savoir. »
Elle continua à jeter de la poussière dans le feu en chantonnant, puis elle se redressa brusquement en poussant un cri. El se leva d’un bond en s’écriant : « qu’y a-t-il ? Qu’est-ce que tu as vu ? »
« De grands malheur ! Répondit elle en frissonnant, ton fils ! Il amènera de grands malheur sur ce pays et sur le monde ! »
El poussa un rugissement qui fit vibrer l’air autour de lui, il piétina rageusement le feu et attrapa Ashera par le col en criant : « j’étais venu te demander un moyen de chasser les romains, et tu me parles d’un fils que je n’ai même pas ! Tu entends, vieille folle ? Je n’ai pas de fils ! »
« Et pourtant, tu en auras un, répondit calmement Ashera, il aura le courage de Jacob et la force de Josué. Il te combattra et amènera de grandes calamités sur la terre. »

aelia.jpgDu temps passa, et El oublia cet incident. Il s’était caché au milieu du peuple pour éviter la présence des dieux romains, qui régnaient désormais en maîtres sur la Palestine. Les romains avaient même rebaptisé Jérusalem : Aelia Capitolina.
El passait son temps à chasser dans les bois ou à flâner dans les rues de Jérusalem, cette cité où il avait placé son nom. Il remarqua une jeune fille qui allait chaque jour puiser de l’eau à un puits. Il prit l’apparence d’un jeune berger et il la séduisit. Il passa la nuit avec elle et l’oublia bien vite le lendemain.
Un jour, Ashera l’aborda au détour d’un chemin et lui cria : « Prends garde, Adonaï ! Il va bientôt naître, ton fils, et il amènera la désolation ! »massacre.jpg
El se souvint de la jeune fille qu’il avait séduite au bord du puits, mais il ne savait rien d’elle. « Où, et quand doit il naître ? » demanda-t-il. Ashera leva un doigt vers le ciel et répondit : « c’est inscrit là haut, dans les étoiles… »
Mais Dieu ne savait pas lire dans les étoiles. Et comme il ignorait le lieu et le jour où devait naître son fils, il lança un fléau sur le pays pour faire mourir tous les enfants mâles qui naîtraient dans l’année.
dieux-olympe.jpgApprenant cela, les dieux romains se réunirent dans le temple d’Aelia Capitolina (anciennement Jérusalem) qui leur était désormais consacré.
« Vous avez tous lu les présages dans les étoiles, dit Jupiter (les dieux romains savaient lire dans les étoiles), El va avoir un fils qui va se retourner contre lui et le chasser du pays. Il pourrait être un précieux allié.. Seulement, El cherche à le faire mourir, nous devrions le protéger »
« Et s’il se retourne contre nous ? Demanda Apollon,  ne devrions nous pas laisser El le tuer ? »
Aucun des dieux ne releva ses paroles, ils firent tous mine de ne pas avoir entendu.
« Il faudrait trouver sa mère, et l’emmener à l’abri quelque part, suggéra Junon, Minerve pourrait la trouver. » Minerve approuva de la tête.
Jupiter ordonna : « Minerve la trouvera, et ce sera toi, Mercure, qui les emmèneras à l’abri en Egypte, où l’enfant pourra naître et être sevré sous la protection des dieux de ce pays. Quand le danger sera passé, il pourra fuite.jpgrevenir ici. »
Et il en fut ainsi que l’avait ordonné Jupiter ; Minerve trouva la jeune fille, et il envoya Mercure à l’endroit où elle habitait. Elle s’appelait Marie, et était mariée à un homme appelé Joseph qui se croyait le père de l’enfant à naître. Mercure lui apparut dans la nuit et lui dit d’emmener sa femme en Egypte, car El s’apprêtait à faire mourir tous les enfants qui naîtraient dans l’année afin que leur enfant périsse avec eux.
Joseph fit ainsi que Mercure le lui avait dit, il emmena Marie en Egypte, et, sous la protection des dieux du pays, elle donna naissance à son enfant. Ils vécurent quelques temps là bas, jusqu’à ce que l’enfant soit sevré, puis Mercure réapparut à Joseph pour lui dire que le danger était passé et qu’ils pouvaient revenir en Palestine.
De retour dans leur pays, ils s’installèrent à Nazareth où l’enfant grandit en force et en sagesse. Ils l’avaient appelé Jésus. Et, selon les paroles d’Ashera, jésus-copie-1parvenu à l’âge adulte, il combattit El. celui-ci tenta de le faire mourir en le clouant sur une croix, mais Jésus ressuscita, et, plus fort que jamais, il parvint à vaincre le Dieu des Montagnes et à le chasser de Palestine. Depuis, El erre sans attache à travers les continents.
À l’avènement de Jésus, un âge de désolation fut inauguré, et selon les paroles d’Apollon, que tous les autres dieux de Rome avaient ignorées, il se retourna contre eux et les extermina jusqu’au dernier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens