Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 06:51

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRks2aWzEvOl6GEXBsZeaLcejn2EFtKyvlePOSo34mc64og3JazOrphée était le plus grand poète de tous les temps, les hommes et les Dieux voulaient tous entendre ses chants magiques. Nul ne savait d’où lui venait ce don de charmer les âmes avec de simples mots. Dans ses poèmes, ses odes ou ses épopées, il évoquait, avec un langage subtil, la beauté, l’amour et une multitude de sentiments.
Le Dieu Hadès l’enleva, car il voulait la poésie d’Orphée pour lui seul. En effet, les Enfers où il régnait étaient sinistres, et seule la voix du poète pouvaient les égayer. Mais en se retrouvant aux Enfers, Orphée devint triste, et la poésie qu’il y composait l’était tout autant ; il évoquait la liberté et le soleil qui lui manquaient tant. Mais le Dieu Hadès ne hades.jpgse laissa pas attendrir, loin de là, plus les chants d’Orphée étaient mélancoliques, plus il tenait à le garder près de lui.
Orphée n’avait de cesse de s’échapper, nombre de fois il s’enfuit du palais, et les gardes le retrouvaient errant seul dans les cercles infernaux, cherchant vainement une issue pour s’évader. L’enfer était vaste, et la seule issue était l’immense escalier qu’avaient emprunté les soldats d’Hadès, le jour où ils l’avaient enlevé et amené là. Seulement, cet escalier était bien gardé.
Grâce à sa Magie Poétique, Orphée composa un chant destiné à endormir les soldats qui veillaient sur l‘escalier. Il y en avait en haut, en bas, et sur presque tous les degrés, ce n‘était pas gagné.
http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTt9CwIl_W4OBEU8D2pDu9XUtywsLqhsWrLris_3kvv3SPTUeJXkaA9ePERappelons que la Magie Poétique est bien plus puissante que la magie classique. Avec la magie classique, on peut forcer quelqu’un à aimer ou haïr, on peut blesser, mutiler, rendre fou ou encore tuer, on peut aussi faire du bien et soulager ceux qui souffrent en les guérissant ou en les nourrissant. La Magie Poétique peut accomplir tout cela, mais elle est plus dangereuse. Malheureusement, ou heureusement peut être, il n’y avait qu’Orphée qui détenait cette redoutable connaissance, il n’en subsiste actuellement qu’une parcelle, et c’est bien assez, notre monde souffre suffisamment comme çà.
Quand il se sentit prêt, il s’approcha de l’escalier en jouant de la mandoline, et il se mit à chanter. La Magie Poétique qu’il déployait était tellement puissante qu’elle agit instantanément sur les soldats d’Hadès ; ils restèrent figés de stupeur, tant les paroles et la mélodie étaient bouleversantes. Sans cesser de chanter, Orphée escalada les marches, prenant garde de ne pas courir, de peur de fausser les notes et de rompre le charme.http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcREaEow3IZ51RHMGoOHJEYY3750ajGauYCgrBQBmW4u40F5Pn3p
Une fois arrivé tout en haut, il vit que l’entrée était verrouillée et qu’il ne pouvait pas en actionner le mécanisme. Il cessa de chanter, posa sa mandoline et se mit à creuser la terre avec ses ongles. Il ne voulait pas être arrivé si près du but sans rien tenter.
Il put creuser ainsi un moment, sa Magie Poétique était si efficace que les gardes allaient mettre longtemps à se remettre de ses effets. Il s’acharna à creuser, creuser, et parvint finalement à sortir une main à l’extérieur, alors de l’autre main, il continua à creuser pour faire passer le reste de son corps.
C’est à ce moment là que les gardes reprirent conscience, et le voyant ainsi, ils http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQoVJWdi3u-EIE9W3icIxInjAUkO16a8rcPwDoWfVdE5OsDUquDlui saisir les jambes pour le faire redescendre. Orphée s’agrippa désespérément de la main qu’il avait libérée, mais il sentait qu’il allait bientôt succomber.
Il prit alors une terrible décision ; il ne voulait pas avoir fait tout cela pour rien, il fallait qu’une partie de lui reste là haut, à la surface du monde des vivants. Il sortit son poignard de son manteau (aux Enfers, il vaut mieux en avoir toujours un sur soi) et il se trancha la main. Les gardes tombèrent à la renverse dès que la prise céda, et Orphée, mutilé, tomba sur eux.
La suite, on la connait, les soldats le ramenèrent au palais d’Hadès, où on soigna sa blessure, et quand il fut remis, il continua à composer ses chants sublimes pour le Roi des Enfers, il ne cherchait plus à s’échapper, sachant qu’une partie de lui subsistait sur la terre.
Quant à la main, elle devint une feuille à cinq doigts qui se mit à croître ethttp://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTdAF0L0ZT1a893hhMZm4POtmLtavWh4sXWXh4GrEh19zhdruNimultiplier, on la trouve partout à travers le monde, elle donne aux poètes une partie de l’esprit d’Orphée. Mais, bien que partielle, la magie qu’elle contient est suffisamment puissante pour que les hommes se sentent menacés, et ils n’ont de cesse de la traquer. Cette plante, née de la main d’Orphée, s’appelle le Haschich.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dove - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens