Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 15:37

f40-1.png


Je m’étais trompé ; je vous avais dit que Lyman Frank Baum avait écrit une vingtaine de livres sur le Pays d’Oz, en fait il n’en a écrit que 14 (mais il a écrit plein d'autres livres pleins d'histoires merveilleuses qui mériteraient d'être traduites, mais une chose à la fois, please).


lfb.png


Après sa mort son départ définitif pour le Pays d'Oz, Ruth Plumly Thompson en a écrit 19


rpt.png


Puis John R. Neill, l’illustrateur emblématique de Baum en a écrit 3


jrn.png


Ensuite Jack Snow en a écrit 2, Rachel Cosgrove Payes en a écrit 1 et Eloise Jarvis Mc Graw et Lauren Lynn McGraw en ont écrit 1 ensemble, ce qui fait un total de 40. 40 ouvrages sacrés qui sont considérés comme les « 40 livres Canoniques » sur l’univers du Magicien d’Oz.


f40a.png


Et puis il y en a plein, plein d’autres qui ont été écrits par des écrivains professionnels ou amateurs, mais ils sont considérés comme des apocryphes (bien que j’en ai lu certains qui n’étaient pas mal). Récemment, la famille de L.F. Baum en a fait entrer 3 autres dans le Canon qui ont été écrits entre 2005 et aujourd‘hui par un certain Sherwood Smith, ce qui porte le nombre de Livres Canoniques à 43. Mais cette décision a soulevé un tollé chez certains fidèles, qui n’ont pas reconnu dans ces derniers l‘authentique inspiration Baumienne.


f40b-1.png

 

Personnellement, j’ai lu les 14 livres de Lyman Frank Baum lui-même, et deux ou trois autres qui n'étaient pas de lui, mais qui font partie du Canon Ozien ; j’ai tendance à ne considérer que ceux de L.F. Baum comme canoniques. En effet, il n’y a qu’un seul Historien Royal du Pays d’Oz, et c’est L. Frank Baum, qui s’est retiré au Palais d’Ozma dans la Cité d’Émeraude et où il coule des jours heureux à tout jamais.


f40c.png
Tous les autres, que ce soit Ruth Plumly Thompson, John R. Neill, Jack Snow ou n’importe lequel de ses successeurs, aucun ne remplacera jamais le seul et unique Lyman Frank Baum.


lfb2.png
Pourtant, il y en a dans le lot qui ne sont pas mal. J’ai lu « Le Livre Royal du Pays d’Oz » (The Royal Book of Oz) de Ruth Plumly Thompson, qui a été publié en 1921, deux ans après la m.... euh... le départ de L. Frank Baum pour la Cité d’Émeraude.


royalbook.png


Ce livre a été écrit par R.P.Thompson, mais l’idée de départ était celle de Baum. d'ailleurs, certaines éditions publient ce roman sous le nom de L. Frank Baum. On y apprend que l’Épouvantail est la réincarnation (si on peut parler d’incarnation dans son cas du fait qu‘il n‘est pas de chair mais de paille) d’un empereur, l’Empereur Chang Wang Woe de l’Île d’Argent. Dans son corps de chair il devrait avoir 85 ans, et suite à un enchantement il s’est retrouvé à Oz sous la forme d’un épouvantail avec la mémoire effacée.


royalbook2.png
Tout çà commence avec Monsieur Bestiole, que le public francophone a pu rencontrer dans ma traduction du « Merveilleux Pays d’Oz » sur ce site, Monsieur Bestiole, Hautement Amplifié et Parfaitement Éduqué est devenu Professeur Émérite au Collège de la Cité d’Émeraude.


wb.png


Un jour, il décide de dresser l’arbre généalogique des habitants du Pays d’Oz. Le problème, c’est que l’Épouvantail n’a pas de famille, il a été fabriqué par un fermier Giroflin qui l’avait attaché à un poteau au milieu de son champ pour faire fuir les oiseaux. On ne sait trop comment, car l’Épouvantail n’avait pas été traité à la Poudre de Vie comme Jack Potiron ou le Chevalet, aucun enchantement n’avait été lancé sur lui, et en y réfléchissant, lui-même trouvait çà bizarre d’avoir pris vie comme çà, sans raison apparente, peu avant que Dorothée ne le trouve et le décroche de son poteau.


wo.png
En fait, il avait été victime d’un complot, à l’époque où il régnait sur le l’Île d’Argent, il était l’Empereur Chang Wang Woe, et il était très vieux, il aurait du avoir 85 ans au moment où se déroule l’histoire.


royalbook5.png


L’Épouvantail se rend dans le champ où l’avait trouvé Dorothée dans le premier opus, « le Magicien d’Oz », et il se met à creuser au pied du poteau où il était attaché. Il s’aperçoit que ce poteau est très long et descend très profondément sous la terre. À un moment, il tombe dans un gouffre immense et se retrouve dans un pays lointain, l’Ile d’Argent, dont la civilisation ressemble beaucoup à celle des chinois (ou du moins, telle qu‘on la voyait en occident en 1921). Là, il est accueilli avec enthousiasme par ses sujets, heureux de retrouver leur souverain en vie, bien que d’aspect différent.


royalbook6.png
Il apprécie quelques temps ce rôle d’empereur, il devient encore plus populaire quand il déjoue un plan d’invasion de leurs ennemis de l’Île d’Or voisine. Il devient ami avec son serviteur Happy Toko, car son expérience d’épouvantail l’a rendu plus compréhensif envers les gens du peuple. Mais bientôt, il s’aperçoit qu’il a trois fils et quinze petits enfants qui tous complotent contre lui. Ce sont eux, d’ailleurs, qui sont à l’origine de son exil et de sa transformation en épouvantail.


royalbook4-1.png
Pendant ce temps, à Oz, tout le monde est inquiet pour l’Épouvantail qui a disparu, et Dorothée décide de partir à sa recherche avec le Lion Poltron. Ils se rendent à la maison en forme d’épis de maïs où le fermier Giroflin l’avait fabriqué, puis ils trouvent le trou creusé par l’Épouvantail, tombent dedans mais atterrissent ailleurs. Ils visitent plusieurs endroits étranges avant de parvenir à l’Île d’Argent et de retrouver leur ami, dont la Cité de Dabra, où la population est somnambule, ils y rencontrent le Chevalier Abraca qui lui est éveillé et les accompagne.


hokus.png


Ils rencontrent aussi le Chameau Confortable, sur lequel on est bien assis comme le suggère son nom, ainsi que le Dromadaire Sceptique, qui est toujours sceptique et doute de tout.


chameau-confortable.png
Après de multiples péripéties, Dorothée et le Lion Poltron, accompagnés de leurs nouveaux amis, parviennent à l’Ile d’Argent. Ils avaient emprunté un chemin appelé le Chemin des Souhaits, où il suffisait de souhaiter être quelque part pour s’y retrouver. Ils ont donc souhaité se retrouver là où était l’Épouvantail, puis ils le délivrent des mains de sa progéniture, qui s’apprêtait à lancer un sortilège destiné à lui rendre son corps âgé de 85 ans, et ils retournent à Oz à l’aide d’un parasol magique que Dorothée avait trouvé en cours de route.


parasol.png
Enfin, je vous ai raconté çà en gros, si j’étais rentré dans les détails, il m’aurait fallu une quinzaine d’articles, autant traduire le bouquin en entier à ce moment là, mais çà ne fait pas partie de mes priorités.

Ma priorité, c'est de vous annoncer l’Évangile selon L. Frank Baum : tous vos malheurs et toutes vos souffrances prendront fin, car un jour, nous partirons tous vivre à jamais dans un pays qui se trouve quelque part au-delà de l’Arc en Ciel.

-

<<< La Poudre de Vie - Les Gnomes >>>

-

ozuniverse.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Wolfram - dans Merveilleux
commenter cet article

commentaires

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens