Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 08:47

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSfqUsCkLd6alk6TRxW_EtqSQgsOfEB_GrAxe72iKIq22iUk1cqWAChoronzon le démon n’en faisait qu’à sa tête, il avait rassemblé autour de lui une bande de démons dissipés dont il s’était proclamé chef, et ensemble, ils razziaient la terre, les enfers et même les cieux, où ils faisaient régulièrement des incursions, brutalisant les anges et les saints, dont le repos et la paix éternels étaient de plus en plus souvent troublés.
La situation était devenue insupportable, et l’on vit des alliances se former entre les cieux et les enfers pour traquer cette horde de démons sauvages. Mais dans cette guerre, les cieux et les enfers avaient besoin de la collaboration des hommes, car Choronzon et les siens avaient trouvé refuge sur la terre.
C’est à moi que l’on fit appel, j’étais prêtre d’une paroisse de campagne, et j’avais régulièrement des contacts avec les deux parties, et nous avons conclu un accord pour mener une lutte commune.
Dieu et Satan n’intervenaient pas directement, ils communiquaient leurs http://funfactory.spruz.com/gfile/75r4!-!GKDDEM!-!zrzor45!-!JODEKGLI-IFNS-HHOJ-NIEM-QSMPQNMSFERI!-!72y1nq/metatron1.jpgconsignes à leurs intendants avec qui je traitais. Le Ciel était représenté par l’Ange Métatron, qui fut autrefois un homme comme vous et moi, connu sous le nom d’Enoch, et qui était devenu les chef de tous les anges ainsi que le porte-parole de l’Eternel.
Quant à l’Enfer, Prométhée fut choisi pour le représenter. Prométhée avait été autrefois un des Titans qui peuplaient la Terre au tout début de son existence. Quand les hommes furent créés, Prométhée se prit d’affection pour eux, et il déroba le feu du Ciel pour leur en faire cadeau, car il s’était dit qu’ils en feraient bon usage.
http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTyN5gLXG7cySMQQdTWHQrMzJoFGkRu2qCEIxyZZgo7kYplS98MzQSeulement, malgré ses bonnes intentions, les hommes utilisèrent le feu pour s’entretuer. Prométhée ne leur avait apporté que le malheur, et avait rendu leur situation encore plus misérable. Cela lui valut une place de choix en enfer. Il avait passé une éternité à se faire dévorer le foie par un vautour quand Satan le délivra et le nomma comme son intendant.
Dans sa sagesse, Satan avait jugé que Prométhée était le plus apte à mener la lutte contre Choronzon aux côtés de Métatron et moi.
Métatron avait levé une armée céleste composée d’anges guerriers parmi lesquels on comptait le redoutable Izrafil et sa compagnie d’anges de la mort.http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQQYyoGZoDFnLf24HhrCqPNKwnX9eWoiRnwJR8l4Ua5g1gbRecMOg Les anges de la mort étaient en fait des mercenaires qui offraient leurs services indifféremment aux Cieux comme aux Enfers.
Prométhée avait réuni les démons les plus meurtriers, dont le terrible Azazel, un ange renégat, qui avait sous ses ordres un régiment http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRNS8b7Q_iHdOBoWar9h4kl47X5tPWIoHHSXXOvw2zcAkd2UIbud’assassins griffus et cornus.
Quant à moi, je parcourai les campagnes à cheval jour et nuit, je m’arrêtais dans chaque ville, chaque village, chaque hameau, et sur la place, je haranguais les habitants, leur expliquant dans les termes les plus simples les enjeux de cette croisade ; l’autorité de Dieu et celle du Diable étaient menacées, Choronzon et sa bande risquaient de chambouler l’ordre cosmique, et la Création toute entière menaçait de disparaître. Il fallait, pour un temps, oublier nos dissensions, et s’unir contre l’ennemi commun.

http://www.multikultura.org.uk/french/u1/fr1_s2_p1.jpg

Je fus assez persuasif pour lever toute une armée d’hommes robustes, et les forgerons travaillèrent jour et nuit pour nous confectionner des armes et des cuirasses.
Le jour de la grande bataille arriva. Côte à côte, les légions de Métatron, celles de Prométhée et les miennes nous tenions prêts, faisant face aux troupes de Choronzon.
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRrBiY3a4Br2h2d0gOneENxb7BHtJE7inBS1COsSctxsag3NHHeChoronzon avait réuni une armée incroyablement nombreuse ; non seulement on y comptait beaucoup de démons de l’Enfer, mais aussi un grand nombre d’anges renégats et des hommes : des criminels et des assassins sans pitié dont la sauvagerie dépassait celle de tous les autres.
Métatron fit sonner de la trompe, les tambours de guerres se mirent à résonner d’un rythme brutal, et d’un seul pas, nous avançâmes vers l’ennemi, qui venait à nous en courant de manière désordonnée.http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQii3JO2_gY9lyMCHgOQCPMs-c6T0Jhw88py7Ade8qJG3j-Mek7
Un vacarme assourdissant déchira la terre et le ciel quand nos deux armées se rencontrèrent. Le bruit du métal contre le métal et les hurlements surnaturels auraient rendu fou n’importe quel être humain, mais mes soldats et moi étions tellement concentrés sur le combat, que nous n’y prêtions guère attention.
La bataille dura tellement de jours et de nuits, que nul n’a pris la peine de les compter. Il y eut des morts de toutes parts. Un grand nombre de mes hommes, qui naturellement, étaient les plus vulnérables, mais aussi beaucoup d’anges et de démons, qui bien qu’immortels, étaient soustraits de l’existence sous les coups redoublés de Choronzon et de ses troupes.
http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRRRbpsp1oApQU-p82Oz8SGf8214i14hoNnCy8gzpz6ipe7d0aIA la fin, il ne restait plus que la sinistre silhouette de Choronzon, une hallebarde dégoulinante de sang à la main, qui se dressait au dessus du champs de bataille, où gisaient les hommes, les anges et les démons. Choronzon était entouré des survivants de son armée qui poussaient des cris de joie en scandant son nom, tandis que nous nous repliions vers l’arrière avec les quelques rescapés qui nous restaient.http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSHJJTUwHlh8fzXyM_-yxZkIGr6lH-WxjqYm3w4rFiqdKKKJr6W
Métatron et Prométhée manquaient à l’appel, la mort ne les avait pas épargnés. Je restai donc seul avec une poignée de combattants composée d’anges, de démons et d’hommes. La situation était désespérée, nous assistions, impuissants, à la fin de la Création.
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ1mNY15F9SFfULp7ICfofuNEBdfb8ivQwTv-YsKDFI1c01Eg9NPendant que ma troupe bivouaquait, je m’éloignai dans la forêt, et je me rendis à un dolmen couvert de mousse et de ronces. Là, je m’agenouillai et me mis à prier :
« Adonaï, Père Eternel, nous avons combattu, nous avons donné nos vies, mais tout est perdu ! »
Alors la Merkaba, le Char Divin m’apparut. Je gardaihttp://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS7FhQsB4jLE77Yk6PYs9FsJJuR22DiiOi3RTPbihESL-wiAka8cg la tête baissée, de peur de voir l’Eternel sur le trône et d’en mourir. L’Eternel s’adressa à moi en chuchotant, s’Il avait parlé à voix haute, je n’aurais pas survécu. Déjà, le seul fait qu’Il me parlait tout bas était difficilement supportable.
« Il est temps que Nous intervenions en personne, me dit-Il, va, désormais Je suis à tes côtés. Invoque Satan, et demande-lui de se joindre à Nous. »
Puis, à mon grand soulagement, la Merkaba disparut, et le silence revint dans la forêt.
Cela avait quelque chose de déconcertant, le Dieu Tout Puissant qui me commandait ainsi d’invoquer Satan. Mais en ce temps de trouble, plus rien ne pouvait m’étonner.

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQBQ57XEZGTzAuDk1i2lYrii6gFQcqzn8ILypgrrJTqzU7LB1FrIl me fallait maintenant trouver Satan et lui demander son aide. Je marchai dans la forêt en regardant attentivement autour de moi, puis je vis une sorte d’animal étrange, son aspect tenait du singe et de l’ours, il avait une épaisse fourrure grise, se tenait sur quatre pattes, mais se mettait parfois debout. Il m’avait vu, mais il ne semblait pas faire attention à moi, il avait l’air occupé à gratter l’écorce d’une souche pourrie, comme s’il cherchait des insectes à manger.http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT2ZcwhdTbjiUtio1eTdAlwFd21IJkHS2EsA7c6Bwj5mhckHsMy
Bien que je ne l’eusse jamais vu auparavant, je l’avais reconnu. Je posai un  genou à terre et je lui dis : « Ô Satan, de grâce écoute moi, j’ai besoin de ton aide. »
L’animal me jeta un regard dénué d’expression, puis il sauta au pied d’un arbre qu’il escalada à toute vitesse et disparut dans le feuillage. Alors je dis : « Je te remercie, Seigneur des Ténèbres. » Je savais qu’il n’était pas bien bavard, celui là, et que son attitude signifiait que nous pouvions compter sur lui.

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQktQXJ9m66TBWKa3HxMkNZs8pVKvxlEo6HbYUkTgO6OhKYHwVQInvesti pour un temps de la puissance de Dieu et du Diable, je marchai seul vers l’ennemi, qui me regardait arriver en ricanant. Je m’arrêtai à quelques mètres de leurs lignes, et je leur dis : « Je vous laisse une dernière chance de vous rendre, sinon, je vous exterminerai. » Mes paroles furent accueillies par de grands éclats de rire et des insultes arrogantes. « Très bien, répondis-je, vous avez fait votre choix. » Je levai les mains, et du fond de ma gorge sortirent des mots d’une langue très http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTqQjC6HUmdSqKk5pbb-VLoRmNG8Z5FYi4MSO1fCu-elkpO3-Orancienne. Choronzon et sa troupe tournèrent la tête vers l’est, d’où s’élevait une douce bise, et un vent léger comme un voile les transforma en une fine poussière qui s’envola au loin.
A la fin, là où se dressaient Choronzon et ses troupes armées, il n’y avait plus rien, ils avaient définitivement cessé d’exister

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens