Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 21:05

josephEn se promenant dans la campagne, Joseph entendit des gémissements dans un fourré. Du bout de sa canne, il écarta les branchages, et il vit une petite forme délicate allongée dans les feuilles mortes, secouée de tremblements, elle ressemblait à un petit être humain pas plus grand qu’un lapin. La créature était vêtue d’une robe blanche à sa taille, l’on n’aurait su dire s’il s’agissait d’une fille ou d’un garçon. Ses cheveux étaient noirs, et son visage avaient les traits délicats de celui d’un enfant.
Joseph se pencha, posa sa canne sur le côté, et ramassa délicatement la petite chose de ses deux mains. Celle-ci ouvrit les yeux ; de grands yeux clairs couleur d’eau, elle poussa un cri en voyant Joseph, et elle se mit à se débattre.
Joseph la reposa sur le sol en la retenant, et il lui dit d’une voix douce : http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ-06XTG86HP69Dvt6m6dntsT4smBs8dBzm9kcDmxZ-KlEC5uPC« N’aie pas peur, petite créature, je ne te ferai pas de mal. Es tu blessée ? » La créature se calma et cessa de se débattre. Joseph lui dit : « Je ne te veux aucun mal, je vais te lâcher, s’il te plait, ne te sauve pas, et dis moi qui tu es. » Joseph lacha la créature et recula, en restant accroupi devant elle.
La créature ne se sauva pas, bien qu’elle en avait envie, aussi, Joseph prit garde de bouger le moins possible. Puis la créature parla enfin : « Je n’ai pas de nom, je suis un ange-éphémère. »
« Un ange-éphémère ? Demanda Joseph, qu’Est-ce donc ? » Etant pasteur, Joseph connaissait pourtant bien les anges, et tout ce qui avait trait aux choses divines, mais il n’avait jamais entendu parler d’anges-éphémères.
La créature, ou plutôt l’ange-éphémère lui répondit : « Nous, les anges-éphémères, sommes créés par l’Esprit-Saint pour un temps déterminé, chacun d’entre nous est conçu pour transmettre un message particulier à un individu particulier. Aussitôt notre mission accomplie, nous mourrons et nous disparaissons à jamais. »
http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQMaHTCU3880wxRBv0uWDB9ikN77B0KJFaRtDA7jKc2v84fZY9p« Es tu donc là pour me transmettre un message de l’Esprit-Saint ? » Demanda Joseph.
« Non, répondit l’ange, je ne suis pas là pour toi. Cela fait dix ans que je cherche la personne à qui je dois transmettre le message de l’Esprit-Saint, mais je ne l’ai pas encore trouvée. Si je ne la trouve pas bientôt, je mourrai sans avoir accompli ma mission. »
Joseph fut empli de compassion envers le petit ange-éphémère, et il lui dit : « Ne crains pas, je t’aiderai à trouver la personne que tu cherches. »
Il l’enveloppa dans sa veste et le ramena chez lui. Il voulut lui donner à manger et à boire, mais l’ange-éphémère n’avait pas besoin de nourriture. Tout ce qu’il demanda à Joseph, ce fut d’allumer un feu dans la cheminée pour le réchauffer.
Joseph alluma un bon feu qu’il alimenta avec de grosses bûches, puis il http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT9FlQ4VxbBJeqbS-fjEAtsiRcC5HSxHW-bDqmAnY9NpSx0iJFUjAquestionna la créature : « N’y a-t-il rien que tu saches sur la personne que tu cherches ? »
« Je ne connais ni son nom ni l’endroit exact où elle habite, répondit l’ange-éphémère, je ne sais même pas s’il s’agit d’un homme ou d’une femme, d’un adulte ou d’un enfant. J’aurais du être guidé directement vers elle, mais un ange-éphémère du Mauvais-Esprit, l’Esprit Impie du Diable, m’a détourné de mon chemin. Il avait été envoyé dans ce but. Chaque jour, des anges-éphémères comme moi, porteurs de messages de l’Esprit-Saint, sont ainsi détournés par des anges-satanéphémères de l’Esprit-Mauvais. La plupart du temps, les anges-éphémères de l’Esprit-Saint parviennent à retrouver leur chemin, et à délivrer les messages dont-ils sont porteurs. Mais il arrive que d’autres, comme moi, soient égarés, et finissent par mourir sans avoir pu accomplir leur mission. Car notre vie est brève, une dizaine d’années, tout au plus, et j’arrive bientôt au terme de la mienne. »
« C’est étrange, remarqua Joseph, je sens que tu es bon, et de nature divine, mais je n’ai jamais entendu parler d’êtres comme toi. De plus, j’ai, de nombreuses fois, été inspiré par l’Esprit-Saint, mais jamais je n’ai vu d’ange-éphémère me transmettre son message. »
« C’est normal, répondit l’ange-éphémère, habituellement, nous ne nous faisons pas voir, les hommes ne sont pas sensés connaitre notre existence. »
« Comment se fait il que je te vois ? » Demanda Joseph.http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRFIE3t-4QSy8YbuAApqcH-e1N-BC_RzCxLmliBpz9rb-VW57osdQ
« Peut être qu’inconsciemment, je veux que tu me vois. Quand tu m’as trouvé, j’ai sans doute senti, malgré moi, que tu étais un homme de Dieu. J’étais dans la détresse, et j’espérais que quelqu’un puisse, sinon m’aider, tout au moins me permettre de mourir en paix. »
Joseph sentit les larmes lui monter aux yeux en entendant ces paroles. Il caressa doucement la tête du petit ange, et lui dit : « Tu mourras en paix, mon ami, et je ferai tout pour que tu puisses accomplir ta mission auparavant. »
« Si tu veux m’aider à trouver la personne que je cherche, répondit l’ange-éphémère, je te prie, ne tarde pas, car la mort s’approche à grands pas vers moi. »
http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTD79Qi4lP11L9XCsVLHnK4aNhxzQeaZi3FHMm_qQ6EXK-BMbJMQwJoseph sortit pour atteler son cheval à sa carriole, puis il revint et enveloppa la créature dans un lange, qui avait servi à un de ses fils quand il était un bébé. Puis il monta avec elle dans la carriole et la posa à côté de lui, sur le siège du cocher. Il donna un léger coup de baguette au cheval qui partit au petit trot.
« Dis moi quelle direction nous devons prendre. » Dit Joseph.
L’ange-éphémère pointa une direction du doigt en répondant : « Par là. Du moins, c’était par là il y a dix ans, quand l’Esprit-Saint m’avait envoyé. »
Ils voyagèrent pendant une heure sur une route cahoteuse, et ils parvinrent à un bourg.
« C’était là, dit l’ange-éphémère, je le sens, mais la personne à qui je devais délivrer mon message n’y est plus, je le sens aussi. »
« Et si cette personne était morte ? » Demanda Joseph. « Je serais mort en même temps qu’elle, répondit l’ange-éphémère, je suis toujours là, c’est http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTVKoMmiag-yHtZoAif4DRhG9bjAic8kQgbcYsX-c0Qu4mMwh_lqu’elle vit encore. » Joseph réfléchit, puis son visage s’illumina d’un sourire ; « attends, dit il, rappelle toi que j’ai le don de prophétie, grâce à lui, je parviendrai sans doute à savoir quelle direction nous devons prendre maintenant. »
« Je te fais confiance. » Répondit l’ange-éphémère.
Joseph joignit les mains et prononça une courte prière. Puis il saisit les rênes du cheval, et avec un air déterminé, prit une direction bien précise.
Ils voyagèrent plusieurs heures, traversant plusieurs agglomérations sans s’arrêter, jusqu’à parvenir à une grande ville. La nuit tombait, et l’ange-éphémère était à l’agonie, le temps pressait, il allait bientôt mourir.
Grâce à son don de prophétie, Joseph trouva sans tarder la demeure de la personne ; c’était une vieille maison au bout d’une ruelle sombre. Il arrêta sa carriole devant, attacha le cheval à un poteau, et, prenant délicatement http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRkH1HV90GuTUAe_Cm-FEXttkMo6gfUJp1eH412eCsJWxEydBLFOyKmO0PS-wl’ange mourant dans ses bras, descendit du véhicule avec précaution.
Arrivé devant la porte, il tira une cordelette actionnant une vieille cloche en fer, et un homme vint ouvrir. Il devait être âgé d’une quarantaine d’années, ses traits étaient marqués par les épreuves de la vie et l’usage quotidien de l’opium. Il regarda Joseph et le petit ange-éphémère qu’il tenait dans ses bras, prenant ce dernier pour un enfant, et il demanda : « Que puis-je pour vous ? »
« Nous avons un message pour vous. Pouvons nous entrer ? »
L’homme hésita, puis il s’écarta pour laisser passer Joseph. Le prophète pénétra dans la maison, toujours tenant l’ange dans ses bras, puis il le posa délicatement sur un fauteuil. L’homme les observait avec curiosité ; « Puis-je savoir qui vous êtes ? » Demanda-t-il.
Joseph répondit : « Je m’appelle Joseph, je suis pasteur dans une petite http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRmpL4QLLynlfRJKVQOPLGnZfwdxIzkmoozTbSixOrJFXrV2vY3xAbourgade à une journée d’ici. Je suis venu avec un ange pour vous transmettre un message de l’Esprit-Saint. »
« Ah… » Répliqua l’homme d’un ton flegmatique. Son esprit torturé d’opiomane l’avait habitué aux idées les plus délirantes et les plus fantastiques, il ne songeait même pas que Joseph put être un farceur ou un charlatan. Cela lui semblait quasiment normal qu’un pasteur entre chez lui avec un ange dans les bras pour lui délivrer un message de l’Esprit-Saint.
Au bout d’un moment, il demanda : « Et qu’a donc à me dire l’Esprit-Saint ? »
« L’ange-éphémère va vous le dire lui-même, répondit Joseph, car c’est lui le porteur du message. » Il se pencha sur l’ange-éphémère et lui dit : « Parle, petit ange, c’est lui le destinataire de ton message, tu peux lui transmettre, maintenant. »
http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTJwKJVAYfRyPejhd3qD7xholmP-sUDyRRpQPBzUuJM41oky9LKMais le petit ange était à l’agonie, à bout de force, il parvint à peine à murmurer de manière inaudible. Joseph se pencha plus avant et approcha son oreille de sa bouche. Il écouta avec attention ce que lui chuchota l’ange-éphémère, d’une voix moribonde, qui menaçait de s’éteindre à tout instant.
Puis Joseph se redressa et regarda l’homme en silence pendant un moment, et il lui dit : « Etant plus jeune, vous avez eu des relations très difficiles avec votre père. Vous lui avez dit et fait des choses que vous regrettez amèrement aujourd’hui. »
L’homme acquiesça de la tête en déglutissant difficilement.
« Quand il est mort, continua Joseph, il y a dix ans de cela, vous étiez en mauvais termes, vous l’avez même maudit, en disant des choses horribles sur lui. »
L’homme se laissa aller à éclater en sanglots. « C’est vrai ! S’écria-t-il, que je sois maudit pour avoir dit cela ! »
Joseph s’approcha de lui et posa une main sur son épaule. « L’Esprit-Sainthttp://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQpzmM6FwFp6p_lgq8AVkiO6dGh9_HnTN_jAjb9tIY_sc1nmkcN qui vous envoie ce message n’a pas l’intention de vous maudire, bien au contraire. Il vous fait dire que votre père vous a toujours aimé, qu’il vous aimait très fort de son vivant, et qu’il vous aime encore plus que jamais, là où il vit désormais, auprès de Dieu et de ses anges. Il vous aime et il veut que vous le sachiez. »
L’homme fondit derechef en larmes, et Joseph le prit dans ses bras. L’homme pleura un moment, puis il se dégagea doucement de l’étreinte de Joseph. « Merci, lui dit il, j’avais vraiment besoin, et depuis longtemps d’un tel réconfort. Je n’aurais jamais osé l’espérer. Je veux que mon père sache que je l’aime aussi. »
« Il le sait, lui répondit Joseph, je peux vous l’en assurer. »
Une fois que l’homme se fut ressaisi, Joseph se tourna vers l’ange-éphémère étendu sur le fauteuil ; son teint était blême et ses yeux révulsés. Il grelottait en suffocant, Joseph et l’homme s’approchèrent et se mirent à genoux devant lui.
« Tu peux partir en paix, petit ange, lui dit Joseph, ta mission est terminée. » Le petit ange entre-ouvrit les yeux, et il esquissa un sourire. « Merci. » Murmura-t-il, puis il referma les yeux. Son corps se mit à frémir, puis http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQEotQYEEN8e_pd0HAwvSBTTKYtIXqD-TgfMJqRpFRvIwKADtvXegsoudainement, s’évapora en un nuage de fumée au doux parfum d’encens.
Les deux hommes sentirent les larmes leur monter aux yeux. « Où es tu maintenant, petit ange-éphémère ? » Demanda Joseph. Alors l’Esprit-Saint envoya un autre ange-éphémère qui, contre toute règle, se montra à eux, et il leur dit : « Il est au paradis des anges-éphémères, aux côtés de Dieu le Père pour l’éternité, où je vais le rejoindre dès maintenant. » Et à son tour, il disparu dans un nuage de fumée odorante.
Joseph s’apprêta à partir, quand l’homme lui demanda : « Sauriez vous me délivrer de l’opium ? »
Sans hésitation, Joseph répondit : « Oui, mais il faudra bien écouter les messages de l’Esprit-Saint que vous transmettrons les anges-éphémères, http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTQ9arSivIsL84mUEdSQx3-1VHg1BuDpuW0ezjuk36Pv5HyPrVFAgmême si vous ne les voyez pas. »
« Je ferai tout ce qu’ils me diront. » Déclara l’homme.
« Alors, venez. » Lui dit Joseph, en lui tendant son chapeau, sa canne et son manteau.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dove - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens