Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 07:42

 

Si j'étais Orphée et que tu étais Eurydice, je n'attendrais pas que tu sois morte pour descendre auprès d'Hadès et le supplier de te rendre. J'irais le voir avant et je lui demanderais de te laisser auprès de moi, et s'il fixe comme condition de ne plus jamais te voir, je me crèverais volontiers les yeux, plutôt vivre à jamais dans les ténèbres avec toi qu'en pleine lumière sans toi.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lemiroirauxessences 30/03/2017 08:51

Bonjour Dominique,
Tôt ou tard, il y a toujours un serpent venimeux caché dans l'herbe pour nous mordre à la cheville.
Même le suc des plantes n'y fera rien. Tanathos fait toujours son œuvre.
J'espère que tu vas bien,
Bonne journée !
Gen

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens