Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 07:21

Je sais que tu es là, vilaine Camarde, avec ton manteau noir et ta grande faux. Tu attends au pied du lit, riant de toutes tes horribles dents en nous regardant maintenir ta proie en vie.
Ma blouse blanche ne t'impressionne pas, ce n'est pas la chasuble d'un prêtre de Babylone capable de te repousser par une invocation, ni la robe d'un mage égyptien connaissant des charmes pour t'éloigner.
Quand la fantaisie t'en prendra, tu aggripperas ta victime de ta lame pour l'entraîner quelque part où ne meurt pas le ver, et je ne pourrai rien faire pour t'en empêcher.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Wolfram
commenter cet article

commentaires

Les Contes De Wolfram

  • : Contes de Wolfram
  • Contes de Wolfram
  • : Contes et récits
  • Contact

Auteur

  • Wolfram
  • Rêveur, conteur, fou à lier
  • Rêveur, conteur, fou à lier

Recherche

Illustrations

Tags/catégories

Liens